Feu de cheminée : comment éviter l’accident ?

Feu de cheminée : comment éviter l’accident ?

Chaque année, les pompiers interviennent pour éteindre plusieurs dizaines de milliers de feu de cheminée en France. Avec parfois des conséquences dramatiques lorsque ceux-ci se déclarent la nuit.

Un ramonage obligatoire deux fois par an

Pour éviter une telle mésaventure, il convient de respecter plusieurs consignes au moment de rallumer sa cheminée. Il est tout d’abord capital de faire ramoner sa cheminée deux fois par an dont une fois lors de la période de chauffe. Il s’agit d’une obligation légale, le défaut de ramonage constitue une contravention sanctionnée par une amende de troisième classe pouvant aller jusqu’à 450 euros.

Un feu de cheminée : à quoi est-ce dû ?

Le ramonage réalisé par un professionnel permet de nettoyer le conduit de cheminée et d’éliminer les éléments qui seraient susceptibles de brûler, comme le calcin. Composé de goudrons, de résines et de suie agglomérée, le calcin est extrêmement combustible et est à l’origine de nombreux feux de cheminée. Ramoner sa cheminée deux fois par an permet également d’éliminer les nids d’oiseaux qui pourraient obstruer le conduit.

Pour éviter un feu de cheminée, il est important de rappeler qu’il ne faut brûler dans sa cheminée que du bois sec. Consumer des cartons ou d’autres déchets pourrait laisser échapper quelques fragments incandescents et provoquer un feu dans le conduit.

Simulez votre prime énergie

 

Je simule ma prime

Comment repérer un feu de cheminée ?

Malgré toutes ces précautions, personne n’est à l’abri d’un feu de cheminée. Mais que faire dans une telle situation ?

Il est toujours difficile d’identifier un feu de cheminée. Les premiers signes sont une montée en température dans la cheminée et une odeur de suie dans l’habitation. Dans le doute, sortez de la maison et observez la cheminée depuis l’extérieur. Si des étincelles s’échappent, en plus d’une fumée abondante, il n’y a pas de doute, c’est un feu de cheminée.

Le premier réflexe : appelez les pompiers au 18 ou au 112

Le premier réflexe est de contacter les pompiers au 18 ou au 112 et de faire sortir sa famille en les attendant. Sous la chaleur, le conduit pourrait en effet céder et libérer des gaz pouvant provoquer l’asphyxie.

En attendant l’arrivée des pompiers, il faudra tenter de fermer le clapet du conduit et d’asperger le feu de sel, de sable ou de terre pour limiter la fumée dans l’habitation. Dégagez ensuite les abords de la cheminée et préparer des serviettes pour éponger l’eau qui sera déversée dans le conduit par les hommes du feu.