Chauffage géothermique : une technologie encore peu exploitée en France

Disponible 24 heures sur 24, la chaleur du sol peut être exploitée, via une pompe à chaleur, pour chauffer un bâtiment. Pourtant, elle est encore peu utilisée en France. Décryptage.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

technologie chauffage géothermique

La géothermie, vous connaissez ? Cette technologie repose sur l’exploitation de la température constante du sol, allant de 12 à 15 °C, à quelques mètres de profondeur. Grâce à une pompe à chaleur et à un compresseur, celle-ci peut être revue à la hausse et alimenter des radiateurs ou un ballon d’eau chaude. Il s’agit donc d’une source de chauffage illimitée, accessible 24 heures sur 24, et capable de rafraîchir un logement l’été. Où en est-on en France ? Faisons le point.

> À lire aussi : Comment fonctionne un chauffage par géothermie ?

La géothermie, accessible mais peu exploitée

Exploiter la géothermie pour chauffer des bâtiments en France n’est pas une ineptie : selon les dernières données du Bureau des recherches géologiques et minières (BRGM), 90 % du territoire pourrait y avoir accès. De plus, une étude récente indique que le sous-sol national pourrait couvrir, en théorie, plus de la moitié des besoins en eau chaude et en chauffage des habitants du Grand Paris. Soit 7 millions de personnes, vivant dans 131 communes.

L’intérêt de cette technologie, accessible 24 heures sur 24 quelles que soient les conditions météorologiques, est aussi écologique. En effet, l’Ademe estime que la géothermie rejette en moyenne cinq fois moins de CO2 que le chauffage au gaz, et sept fois moins que les appareils fonctionnant au fioul. C’est dire à quel point elle semble pleine de promesses en matière de réduction de l’empreinte carbone.

exemple de chauffage géothermique

Et pourtant : la France compte deux fois moins de pompes à chaleur géothermiques que l'Allemagne. Pire, on en trouve trois fois moins, ou presque, qu’en Suède… laquelle est pourtant bien moins peuplée !

> À lire aussi : Quelle est la source d’énergie de la géothermie ?

Chauffage géothermique : quelles installations ?

Concrètement, comment installer un système de chauffage reposant sur la géothermie ? Afin d’exploiter la chaleur du sol, il est obligatoire de creuser. Deux options sont possibles :

  • installer un serpentin à l’horizontale, à 80 cm de profondeur ;
  • effectuer un forage vertical, à une profondeur plus importante.

Il est ensuite impératif d’utiliser une pompe à chaleur (PAC). Celle-ci va « absorber » l’énergie présente dans le sol, grâce à des capteurs enfouis dans le sol. Il en existe quatre sortes :

  • la PAC sol-sol ;
  • la PAC sol-eau ;
  • la PAC eau glycolée-eau (l’eau glycolée assurant le transport de la chaleur) ;
  • la PAC eau-eau (qui capte les calories d’une nappe phréatique).

Attention, l’installation d’une pompe à chaleur géothermique modifie la configuration du sol d’un terrain : des démarches administratives sont donc obligatoires. Rapprochez-vous de votre mairie pour savoir, notamment, si vous devez obtenir une autorisation de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL) de votre territoire.

> À lire aussi : Quelle est la durée de vie d’une PAC géothermique ?

Vous souhaitez installer

une pompe à chaleur ?

Simulez les aides disponibles !