Quelle est la source d’énergie de la géothermie ?

Marcheteau

Depuis plusieurs années, les ingénieurs ont développé différentes méthodes pour produire de l’énergie. La géothermie en fait partie. Ce terme regroupe toutes les applications qui permettent de récupérer la chaleur contenue dans le sous-sol ou les nappes d’eau souterraine pour ensuite la transformer en énergie.

Quelle est la source d’énergie de la géothermie ?

Comment fonctionne la géothermie ?

La géothermie consiste à exploiter la chaleur souterraine pour générer de l’électricité ou pour le chauffage. Contrairement aux énergies fossiles comme le pétrole ou le gaz naturel, cette technique exploite un stock d’énergie inépuisable et gratuite. En effet, la chaleur qui provient du centre de la Terre est illimitée.

Le principal avantage avec la géothermie est qu’elle constitue une source d’énergie écologique. Son exploitation nécessite très peu de combustibles fossiles et la quantité moyenne de CO² lâchée dans l’atmosphère est dix fois plus faible que les centrales de gaz naturel.

Les différents types de géothermie

Il existe actuellement 3 types de géothermie : la géothermie très basse énergie, la géothermie basse énergie et la géothermie haute énergie.

  • La géothermie très basse énergie (moins de 30 °C)

Ce procédé exploite la chaleur du sol qui se trouve à moins de 100 mètres de profondeur et dont les températures se situent à moins de 30 °C. Cette technique est généralement utilisée pour le chauffage et la climatisation d’une habitation ou pour la production d’eau chaude.

  • La géothermie basse énergie (30 à 100 °C)

Ce type de géothermie repose sur l’exploitation de la chaleur des nappes aquifères se trouvant à une température entre 30 et 100 °C. Il est souvent utilisé dans différents domaines tels que la climatisation de serres agricoles et le dessalement de l’eau de mer. Les pays froids en font également usage pour empêcher l’accumulation de verglas et de neige.

  • La géothermie haute énergie (plus de 100 °C)

La géothermie haute énergie est destinée à générer de l’électricité pour des usages industriels. Son exploitation se fait dans des régions spécifiques du globe tel que les bassins sédimentaires ou les régions volcaniques. La vapeur d’eau est utilisée pour faire tourner des turbines pour la production d’électricité.

La géothermie en France

Pour le moment, la France ne compte qu’une seule centrale de géothermie opérationnelle qui produit de l’électricité industrielle. Le rendement de celle-ci permet de couvrir jusqu’à 8 à 9 % des besoins en électricité du pays.

L’État possède aussi 2 centrales géothermiques en Alsace. Il y a la centrale de Soultz-Sous-Forêt inaugurée officiellement en 2016 et qui serait encore en cours d’expérimentation. Il y a également celle de Hatten-Rittershoffen, l’une des premières centrales de géothermie profondes à vocation industrielle au monde.

Les objectifs de la loi Grenelle de l’environnement concernant la géothermie

La loi Grenelle de l’environnement prévoit de multiplier par 6 la production de chaleur géothermique d’ici 2020. Cette mesure permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à la production d’électricité.

Pour mener à bien ce projet, l’État incitera l’installation d’un système de chauffage par géothermie dans les bâtiments tertiaires, les logements collectifs ainsi qu’au niveau des équipements publics.