Fonctionnement pompe à chaleur air-air

Pompe à chaleur air-air

Optez pour un chauffage d'appoint économique et adapté aux climats doux
En bref Comment ça marche ? Installation Prix et économies Comment choisir ? Aides financières Questions clés Questions clés

Aides pour l'installation d'une pompe à chaleur air-air

L'achat d'une pompe à chaleur air-air n'ouvre plus droit à un crédit d'impôt développement durable depuis 2009. Il existe néanmoins d'autres aides qui vous permettent d’alléger le coût de l’investissement initial : la prime TotalEnergies, l’éco-prêt à taux zéro, les subventions de l’Anah, le taux de TVA réduit de 5,5 % et, potentiellement, des aides locales.

 

La Prime énergie TotalEnergies, un versement direct sur votre compte

Prime TotalEnergies : qu’est-ce que c’est ?

TotalEnergies a pris la décision de s’engager auprès des particuliers qui entreprennent des travaux afin de réduire leur consommation d’énergie, comme l’installation d’une pompe à chaleur air-air. Cette aide prend la forme d’une prime délivrée par TotalEnergies dont vous pouvez estimer le montant grâce à notre simulateur. Par exemple, pour l'installation d'une PAC air-air dans une maison de 100m2 située à Lyon, vous pouvez recevoir 279 euros de prime. Et ce, sous la forme d'un virement bancaire directement effectué sur votre compte à la fin de vos travaux.

Notez que cette aide pour l’installation d’une pompe à chaleur est cumulable avec les autres aides financières auxquelles vous pouvez prétendre, et vous permet de réduire l’investissement initial inhérent à vos travaux.

Les critères pour bénéficier de la prime TotalEnergies

Pour bénéficier de la prime TotalEnergies, vous devez vous reconnaître dans les points suivants :

  • Mon inscription sur le site a été réalisée avant la date de signature de mon devis
  • Mes travaux sont réalisés par un professionnel titulaire de la qualification RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) correspondant au type de travaux réalisés et valide à la date d’acceptation du devis.
  • La construction de mon logement est achevée depuis plus de 2 ans.
  • Je n’ai pas envoyé mon dossier auprès d’un autre programme CEE (en cas de litige, les deux dossiers seraient annulés et aucune prime ne serait versée).
  • Le coefficient de performance (COP) doit être supérieur ou égal à 3,9 (mesuré selon la norme EN 14511-2).
  • La puissance nominale de la PAC est inférieure ou égale à 12 kW.

Certaines informations nécessaires sur la facture

Vous avez effectué une demande de prime TotalEnergies ? Sachez que la facture remise par l’installateur devra comporter les informations suivantes :

  • Les dates mentionnées sur la facture et sur l’attestation sont les mêmes.
  • La date d’acceptation du devis est identique à la date d’engagement de l’opération renseignée sur l’attestation sur l’honneur.
  • Le SIRET du professionnel est le même sur la facture et sur l’attestation sur l’honneur (cadre C et cachet).
  • La facture indique :
    • La mise en place d’une PAC air-air avec sa marque et son modèle (ou marque + référence de l’unité extérieure et de ou des unités intérieures) ;
    • La puissance nominale de la PAC (celle du couple « unité ext/unité(s) int ») ;
    • Le coefficient de performance saisonnier (SCOP) de la PAC (celle du couple « unité ext/unité(s) int ») ;
    • Mes coordonnées (nom, prénom, adresse complète et adresse chantier si différente de mon adresse principale).

Bon à savoir :

Nous vous proposons un guide utilisateur qui vous accompagne pas à pas dans la réalisation de votre projet.

L’éco-prêt à taux zéro pour étaler les dépenses

L’installation d’une pompe à chaleur air-air s'inscrit pleinement dans le dispositif de l’éco-prêt à taux zéro, à condition qu'elle soit intégrée dans un « bouquet de travaux » destiné à améliorer la performance énergétique de votre habitat. Ce prêt sans intérêt est attribué aux propriétaires, copropriétaires, occupants, sociétés civiles ou bailleurs d'une résidence principale, d'une maison individuelle ou d'un appartement.

Depuis janvier 2022, le PTZ est à la fois renouvelé et renforcé : son plafond est passé de 30 000 à 50 000 euros, pour une durée maximale portée à 20 ans, contre 15 ans précédemment, à condition que le gain d’amélioration énergétique atteigne 35 %. Il doit vous permettre d’effectuer d’importants travaux de rénovation énergétique, afin d’améliorer le DPE (diagnostic de performance énergétique) de votre logement et/ou d’atteindre le niveau BBC (bâtiment basse consommation).

L’éco-prêt à taux zéro est ouvert à tous, sans conditions de ressources. Le logement concerné doit cependant avoir été construit depuis plus de 2 ans, et constituer une résidence principale. Notez, enfin, que les travaux effectués doivent obligatoirement être réalisés par un professionnel certifié RGE et doivent concerner l’isolation, le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire et/ou la production d’énergie renouvelable.

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime

L’aide de l'Anah (Agence nationale de l'habitat)

Vous pouvez bénéficier d’une subvention de l’Anah pour la réalisation de travaux concernant l’installation d’une pompe à chaleur air-air – et non de MaPrimeRénov’, qui ne concerne pas ce type précis d’équipement. Ces subventions sont notamment soumises à certaines conditions de ressources, fixées nationalement. Consultez le simulateur d'éligibilité aux aides de l'Anah pour savoir si vous pouvez les obtenir.

Dans tous les cas, votre logement doit avoir plus de 15 ans et constituer votre résidence principale ou celle de vos locataires. Vous devez par ailleurs vous engager à habiter votre logement en tant que résidence principale pendant au moins 3 ans après la fin des travaux.

Des aides locales pour l’installation d’une pompe à chaleur

De nombreuses collectivités locales encouragent financièrement les particuliers désireux de réduire leur consommation énergétique. Ainsi, votre commune, votre métropole, votre agglomération, votre département ou votre région proposent peut-être l'octroi de subventions ou d'aides aux administrés souhaitant installer une pompe à chaleur air-air chez eux. Pensez à vous renseigner auprès des administrations compétentes par le biais de leur site internet, consultez l'espace Info Energie de votre département, ou rendez-vous sur le site de l’Anil, qui compile toutes les aides locales pour l’installation d’une pompe à chaleur air-air.

Sachez que les montants peuvent être très variables d’une région à une autre. C’est aussi le cas des critères d’obtention, décidés directement par les collectivités, sans minimum ou maximum dictés par la puissance publique.

La TVA à taux réduit à 5,5 %

En ce qui concerne les pompes à chaleur air-air, l’État a décidé de ne plus appliquer le taux de TVA réduit à 5,5 % sur l’achat de l’équipement. Comme la plupart des biens et des services, celui-ci est donc soumis à un taux de TVA classique, de 20%. Néanmoins, la TVA réduite reste appliquée au coût de la main d’œuvre, à condition que votre habitation ait été construite depuis au moins 2 ans.