Installation et entretien d'une pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur air-eau est un équipement de chauffage relativement facile à installer si vous disposez déjà d’un système de chauffage à eau chaude. Adaptable à de nombreux logements, il est plus indiqué dans les régions où le climat est doux. Ce type de pompe à chaleur nécessite l'intervention d'un professionnel certifié. Ce sera notamment très important pour bien dimensionner l'installation et l'entretenir dans le respect de la législation en vigueur.

 

Un système de chauffage adaptable à un grand nombre d’habitations

Certains systèmes de chauffage utilisant des énergies renouvelables demandent de réaliser des travaux importants. Ce n’est pas forcément le cas de la pompe à chaleur air-eau. Contrairement à une pompe à chaleur à chaleur géothermique, vous n'avez pas besoin de vous lancer dans des travaux de terrassement pour l’installer. Une pompe à chaleur air-eau demande environ un mètre carré au sol pour être installée à l’extérieur de votre habitation et pour certains modèles, environ un à deux mètres carrés pour le module intérieur. C’est pourquoi elle s’adapte à des habitations ne disposant pas d’une cour extérieure ou d’un jardin très grand. Attention néanmoins aux nuisances sonores pour vous ou vos voisins. Selon les modèles, le dispositif peut être relativement bruyant en action. Il convient de ne pas le positionner à proximité directe de l’habitation de vos voisins. En cas de gênes, vous avez la possibilité de poser des écrans acoustiques sur le matériel.

Où installer sa pompe à chaleur air-eau ?

Dans un premier temps, la pose de la PAC consiste à mettre en place et à connecter à votre circuit de chauffage :

  • Le module extérieur dans le jardin, sur la terrasse, la cour ou le balcon de votre logement.
  • L'unité intérieure dans l’habitation, s'il s'agit d'un système bibloc, c’est-à-dire avec le condenseur placé à l’intérieur de votre logement. Elle est généralement placée dans un garage ou un local technique. Dans l'idéal, elle doit être installée à proximité de la chaudière existante afin de faciliter la connexion sur le circuit de chauffage. Bien sûr, s’il s’agit d’un système monobloc, tout est placé à l’extérieur.

Il est primordial de prêter une attention particulière au positionnement du module extérieur. De ce choix dépend notamment le coefficient de performance (COP) de la pompe à chaleur air-eau. Ce type d'équipement doit être placé à l'abri des courants d'air. Il ne faut pas que les vents dominants puissent endommager le moteur du ventilateur. Réfléchissez également à son emplacement en fonction de votre voisinage car, si les fabricants ont fait de très grands progrès en matière de réduction des nuisances sonores, certains modèles sont encore un peu bruyants.  

Entretenir une pompe à chaleur air-eau : une affaire de professionnels

Pour assurer une longue durée de vie à votre pompe à chaleur air-eau et réaliser des économies d'énergie pendant de nombreuses années, l'Ademe conseille fortement aux particuliers de souscrire un contrat d'entretien auprès d'un professionnel qualifié. En effet, la manipulation de ce système de chauffage nécessite l'intervention de spécialistes, seuls habilités à évaluer l'état et l'efficience de cet équipement. De nombreux installateurs proposent des contrats d'entretien, dont le coût varie le plus souvent de 150 à 200 € et qui peuvent être intéressants car ce professionnel connaîtra parfaitement le matériel et vos besoins. À noter que si votre pompe à chaleur air-eau est dotée de plus de 2 kg de fluide frigorigène, un entretien annuel est obligatoire.

Comment contribuer au bon entretien de votre pompe à chaleur air-eau ?

Si les pompes à chaleur air-eau constituent des systèmes de chauffages robustes, il n'en demeure pas moins que certains petits gestes ou vérifications peuvent contribuer à prolonger leur durée de vie. Ainsi, vous avez, vous aussi, la possibilité d'agir pour préserver l'efficacité de votre appareil. Vérifiez régulièrement qu'aucun élément ne vienne entraver la circulation de l'air au niveau du module extérieur. Feuilles, brindilles et autres détritus peuvent aisément se coincer au sein des bouches d'insufflation et diminuer le rendement du dispositif. De plus, lors des grands froids, il est indispensable de supprimer le givre qui peut s’accumuler sur votre unité extérieure.