savoir plus

Testez votre éligibilité à la Prime TotalEnergies pour financer votre projet

projets accompagnés

+ 50 000 projets accompagnés /an

Estimer mes aides flèche droite

Le principe de fonctionnement de la pompe à chaleur air-eau

À la différence de la pompe à chaleur air-air qui puise l'énergie dans l'air extérieur et la restitue sous forme d’air chaud, la pompe à chaleur air-eau puise les calories dans l’air extérieur mais utilise l'eau pour transporter la chaleur.

Le fonctionnement d’une pompe à chaleur air-eau est le plus souvent compromis par grand froid. En effet, dès que la température descend aux alentours de -5 °C, l’utilisation d’un chauffage d’appoint peut devenir indispensable dans certaines régions. Notez, cependant, que des modèles plus performants peuvent être opérationnels jusqu’à -25 °C. Les performances de votre pompe à chaleur dépendent donc du climat de votre région.

Ainsi, cette solution n’est pas la plus adaptée si vous vivez dans un endroit soumis à des hivers rigoureux et à des températures négatives. En effet, plus vous sollicitez l’électricité pour réchauffer l’eau de votre installation, moins le rendement de votre pompe à chaleur air-eau est important, et plus vous consommez de l’énergie.

Que faut-il pour que la pompe à chaleur air-eau fonctionne bien ?

La pompe à chaleur air-eau mobilise quatre composants pour assurer sa mission : transformer les calories de l’air en chaleur diffusable au sein d’un logement.

La transformation des calories de l’air

La pompe à chaleur air-eau est un système aérothermique : il utilise les calories de l’air extérieur pour les restituer dans l’eau de chauffage. Cette transformation est rendue possible en utilisant un gaz, le fluide frigorigène.

En passant successivement de l’état liquide à l’état gazeux, le fluide frigorigène va transmettre l’énergie contenue dans l’air extérieur à l’eau du système de chauffage central. Cette transformation est composée de quatre phases :

● Le fluide frigorigène, à l’état liquide, récupère les calories de l’air extérieur. La température du fluide augmente grâce à l’énergie captée. Le fluide se transforme alors en gaz et s’évapore.

Le compresseur, alimenté par un moteur électrique, aspire et comprime ensuite le fluide frigorigène. À la fin de cette phase, le fluide gazeux est chaud et sous haute pression.

La condensation du fluide frigorigène, alors à l’état de vapeur haute pression, permet de transmettre la chaleur à l’eau de chauffage. Le gaz repasse à l’état liquide.

Le détendeur fait chuter la pression du fluide frigorigène et le prépare avant la phase d’évaporation.

Les composants nécessaires pour le fonctionnement d’une pompe à chaleur air-eau

La pompe à chaleur air-eau se présente, pour la plupart des modèles, sous la forme d'un monobloc. Elle se compose de 4 éléments :

L’évaporateur. Il assure la transformation du fluide frigorigène en vapeur.

Le compresseur. Il augmente la pression et la chaleur du gaz.

Le condenseur. Il permet au fluide frigorigène de restituer la chaleur à l’eau de chauffage.

● Le détendeur. Il diminue la pression et la température du gaz.

Le fonctionnement de ces quatre éléments est le plus souvent détaillé dans le manuel de votre pompe à chaleur. En cas de panne, de défaillance, ou tout simplement pour l’entretien courant de la PAC – celui-ci doit être réalisé tous les ans –, faites appel à un professionnel. Il sera à même de remplacer les pièces qui doivent l’être, et de vous assurer un bon confort de chauffe pendant la saison froide.