Les prix des énergies de chauffage varient tout au long de l’année. Électricité, bois, fioul, gaz naturel, granulés : quels étaient les prix moyens des énergies de chauffage en 2017 ? Tout ce qu’il faut savoir avec L’énergie tout compris.

Prix des énergies de chauffage en 2017

Le prix des énergies de chauffage au sein des logements individuels

Les prix moyens des énergies de chauffage en 2017, en euros pour 100 kWh PCI.

https://public.chartblocks.com/c/5abe36321ea0f6bd75f17cd7?t=3558903ec765fb6

Source : GRDF

En 2017, l’énergie de chauffage la plus onéreuse au sein des habitations individuelles était l’électricité avec une moyenne de 15,89 euros pour 100 kWh PCI. À l’inverse, les granulés de bois présentaient les coûts moyens les moins importants. Ils coûtaient en effet moins de 6 euros pour 100 kWh PCI.

En matière de variation des prix, les périodes les plus onéreuses étaient sans surprise les mois de janvier à mars et d’octobre à décembre, qui correspondaient aux mois les plus froids de l’année.

Le saviez-vous ?

Vous chauffez votre habitation au bois et vous souhaitez acheter du combustible de qualité à un prix attractif ? Total Proxi Service vous propose des bûches de chauffage haute performance certifiées 100 % bois français ainsi que des granulés de bois Total Pellets Premium naturels et certifiés DIN PLUS. En plus de vous garantir une combustion de qualité, ces combustibles vous aident à réduire votre impact environnemental.

Les prix des énergies de chauffage au sein des logements collectifs

Les prix moyens des énergies de chauffage en habitat collectif en 2017, en euros pour 100 kWh PCI.

Visualiser le graphique : https://public.chartblocks.com/c/5abe3a201ea0f63877f17cd7?t=548729447b73b62

 

Source : GRDF

Le chauffage urbain est le type de chauffage le plus onéreux avec une moyenne de

10,31 euros pour 100 kWh PCI. Le gaz naturel s’impose quant à lui comme l’énergie la plus attractive avec moins de 7 euros pour 100 kWh PCI.

Tout au long de l’année les prix de l’énergie dans l’habitat collectif sont restés relativement stables. Seule une légère baisse, due à la saison estivale a touché le fioul domestique entre les mois de mai et août 2017.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème

Sur le même thème