Selon une étude de l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), les Français achètent nettement moins d’appareils électroménagers basse consommation que leurs voisins européens. Des résultats qui s’expliquent par le prix de ces équipements à haute performance énergétique, plus élevé que dans les autres pays.

Les Français boudent l’électroménager basse consommation

Les Français plus réticents à acheter des appareils basse consommation

Des inégalités conséquentes entre la France et d’autres pays européens comme l’Allemagne ou l’Italie. C’est ce qui ressort de l’étude de l’Ademe sur les ventes d’appareils électroménagers par classe énergétique (chiffres 2015).

En regardant simplement la répartition des ventes de réfrigérateurs, lave-linge et sèche-linge selon la classe énergétique, il apparaît que les Français achètent moins d’électroménager basse consommation que leurs voisins.

67 % des foyers de l’Hexagone achètent des sèche-linge classés A+++ ou A++ contre 91 % en Allemagne, 88 % en Suisse, 74 % en Italie et 76 % pour l’Union européenne (UE). Des chiffres qui s’effondrent pour les autres équipements.

Seuls 12 % des Français achètent des réfrigérateurs à haute performance énergétique, alors que les Suisses sont 98 % à le faire et les Allemands 65 %. Pour les sèche-linge basse consommation, la France affiche un petit 9 % des ventes, contre 78 % en Suisse, 59 % en Allemagne, 48 % en Italie et 34 % sur toute l’UE.

Les Français payent plus cher les appareils basse consommation

Si les Français achètent moins d’électroménager basse consommation, ce n’est pas par manque d’intérêt pour les économies d’énergie. Mais, plus simplement, qu’ils payent plus cher ces équipements que leurs voisins, surtout les réfrigérateurs.

« Les modèles A+++ ne nécessitent pas de saut technologique ou d'investissements tels que leur prix d'achat soit plus du double du prix moyen toutes classes confondues. Si les consommateurs français recherchent des appareils ayant un prix d'achat bas, ils sont d'autant plus détournés des appareils performants que ceux-ci sont proposés à la vente à un prix très élevé », note l’étude.

Ainsi, quand un Allemand achète son réfrigérateur classé A+++ pour 704 € en moyenne, ou 732 € pour un Européen, un Français doit, lui, débourser 937 €. En revanche, toutes classes d’énergies confondues, les réfrigérateurs coûtent légèrement moins cher dans l’Hexagone : 434 € contre 470 € sur l’ensemble de l’UE.

Les produits vendus en France, moins performants en énergie qu’en Europe

L’Ademe tente d’expliquer cette tendance. « Le prix relativement bas de l'électricité en France n'est pas très motivant pour investir dans un appareil économe. Le gain financier sur la facture d'électricité, sur la durée de vie du produit, ne compense pas toujours cet investissement. »

Autre conséquence des Français achetant moins d’électroménager basse consommation : les produits sont logiquement plus énergivores que ceux vendus dans le reste de l’Europe. La France aurait pu économiser près de 2000 gigawatt-heure si tous les réfrigérateurs et congélateurs vendus en 2015 avaient été de classe au moins A++.

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème