Quelles installations de chauffage les Français privilégient-ils ? Si le gaz reste la ressource énergétique la plus sollicitée, des énergies alternatives comme le bois ou des systèmes de type « pompes à chaleur » sont de plus en plus appréciés.

chauffage plus populaire

Pour répondre à la question « quels sont les appareils de chauffage les plus populaires en France ? », on peut se référer aux derniers états des lieux du parc de chauffage. En 2013, une étude du marché menée par l’ADEME, établissait que les Français privilégiaient encore très largement le gaz et l’électricité.

D’une habitation à l’autre, les installations diffèrent entre chauffage central individuel (50%), utilisation des convecteurs électriques (30%) et recours à un système de chauffage collectif (20%).

Le gaz, l’énergie la plus appréciée des Français

Si on analyse les énergies privilégiées pour se chauffer indépendamment du type de chauffage, celles-ci se répartissent à travers le marché de cette manière :

  • Chauffage au gaz (44%)
  • Chauffage à l’électricité (34%)
  • Chauffage au fioul (14%)
  • Chauffage au bois (4%)

Le gaz a toujours la côte, principalement dans les zones urbaines, où il est facile de se connecter au réseau d’approvisionnement. L’émergence d’installations plus performantes, comme les chaudières gaz à condensation, a renforcé l’attrait pour cette énergie. Le remplacement d’une chaudière gaz traditionnelle par une autre plus récente permet de réaliser de conséquentes économies d’énergie (de 10 à 30%).

L’électricité, une énergie de chauffage très présente en France

La part occupée par l’énergie électrique pour le chauffage est une exception française. Le chauffage l’électrique ne représentait que 5% du parc en Allemagne en 2014. A elle seule, la France possède autant de convecteur électriques que l’ensemble des foyers européens réunis. Cette exception, dans une France fortement nucléarisée et qui a longtemps promu le tout à l’électricité, devrait se résorber. Se chauffer à l’électricité présente bien des problèmes pour garantir l’approvisionnement et est couteux. Rares sont désormais les nouveaux logements qui se dotent d’installation électrique. De nombreuses autres alternatives sont privilégiées.

Le fioul concerne toujours plus de 10% des ménages

Un peu plus de 10% des ménages français se chauffent encore au fioul. Ces installations répondent mieux aux besoins des ménages en zone rurale, là où le réseau de gaz de ville n’est pas déployé. Toutefois, cette énergie de chauffage est aussi en perte de vitesse. Le prix peut fortement varier au gré des fluctuations importantes des cours du pétrole. Le prix moyen du pétrole suit cependant une tendance à la hausse, notamment en raison d’une augmentation progressive des taxes destinées à inciter les ménages à opter pour des énergies plus respectueuses de l’environnement. Des mesures de financement existent aussi pour aider les ménages à délaisser le fioul pour d’autres énergies, comme le bois ou d’autres énergies renouvelables.

Le bois, une énergie de chauffage encouragée

Le chauffage au bois se présente aujourd’hui comme une bonne alternative aux systèmes conventionnels. Il est en tout cas de plus en plus sollicité par les consommateurs. En 2017, près de 400.000 unités de chauffage au bois ont été installées en France. Ces installations ne servent pas forcément à alimenter le chauffage central mais peuvent constituer des systèmes d’appoint, comme c’est souvent le cas pour les inserts ou les poêles.

Le recours au bois comme énergie de chauffage, considérée comme plus respectueuse de l’environnement, est notamment encouragé par l’octroi de primes pour l’installation d’une chaudière à granulés de bois, d’un poêle à granulés ou à bûches de bois, d’un insert de cheminée.

Succès grandissant pour les systèmes alternatifs, comme les pompes à chaleur

Les ménages qui ont recours à système de chauffage s’appuyant sur une pompe à chaleur sont de plus en plus nombreux. Selon une étude d’Observ’ER, le marché des pompes à chaleur a progressé de 10% en 2016. Quelque 372.270 pompes à chaleur air-air ont été vendue en 2016, ainsi que 74.475 pompes à chaleur air-eau. L’installation de ces systèmes, pour laquelle des aides sont disponibles, permet de réaliser durablement des économies sur sa facture d’énergie.

Sur le même thème

Sur le même thème