Prix des énergies : nouvelle hausse du gaz et de l’électricité

Depuis le 1er août 2021, les prix du gaz et de l’électricité enregistrent de nouvelles hausses. À combien se chiffrent-elles ? Comment lutter contre l’augmentation du prix des énergies ? Nos conseils.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Augmentation des prix du gaz et de l’électricité

Les tarifs réglementés du gaz et de l’électricité ont de nouveau augmenté le 1er août 2021. À quoi est due l’augmentation du prix des énergies ? Comment diminuer sa consommation d’énergie et ainsi limiter l’augmentation de ses factures ? Toutes les informations à connaître.

Zoom sur l’augmentation du prix du gaz

Le tarif réglementé de vente du gaz a augmenté de 5,3 % en moyenne depuis le 1er août par rapport au mois de juillet. 

Dans le détail, la hausse du prix de gaz s’applique de manière différente en fonction des types d’usages. Les augmentations prennent les formes suivantes au sein des ménages :

Usage Évolution du prix du gaz
Cuisson + 1,6 %
Cuisson et production d'eau chaude + 3,3 %
Chauffage au gaz individuel + 5,5 %

L’augmentation du prix du gaz en août 2021 est due à des facteurs variés, parmi lesquels :

  • une hausse de la demande de gaz qui a pour conséquence une augmentation des cours. On observe tout particulièrement ce phénomène en Asie ;
  • l'approvisionnement des centres de stockage européens ;
  • les opérations de maintenance réalisées en mer du Nord, qui ont influé sur l’importation de gaz norvégien en Europe ;
  • l’augmentation de la consommation d’électricité pour la production de gaz (qui est utilisé à la place du charbon).

Pourquoi le prix de l’électricité a lui aussi augmenté ?

Les tarifs réglementés de l’électricité ont augmenté de 0,48 % en août 2021. Cela équivaut environ à une augmentation de 4 € par an pour les ménages. Selon la Commission de régulation de l’énergie (CRE), cette hausse est causée par l’augmentation du tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité depuis le 1er août 2021 (Turpe 6).

Cette augmentation demeure relativement faible en comparaison à ce qui a pu être observé il y a quelques mois. En février, le prix de l’électricité avait en effet augmenté d’environ 1,61 %. 

Comment lutter contre la hausse des prix du gaz et de l’électricité ?

La hausse du prix des énergies devrait poursuivre son cours dans les prochaines années. Il existe toutefois des pistes pour limiter la hausse de votre facture énergétique. 

Il est ainsi recommandé de : 

  • s’équiper de solutions de chauffage moins énergivores, comme les chaudières à très haute performance énergétique (THPE) ;
  • opter pour des solutions de chauffage fonctionnant avec des combustibles peu onéreux comme le bois, ou gratuits comme la pompe à chaleur (PAC) air-eau ;
  • réaliser des travaux d’isolation pour les ménages vivant dans une habitation ancienne.

Investir dans des solutions qui vous permettront de réduire votre consommation d’énergie a un coût. Vous pouvez toutefois réduire ce dernier grâce aux différentes aides financières mises en place par le gouvernement et les fournisseurs d’énergie. Chez TotalEnergies par exemple, vous pouvez bénéficier d’une prime énergie versée sur votre compte. Elle vous permettra de réduire les frais à votre charge. 

Simulez

votre prime énergie

Je simule ma prime