Comment calculer la puissance d’une pompe à chaleur ?

Marcheteau

Les ventes de pompe à chaleur ont explosé ces dernières années. Peu énergivore, ce système de chauffage possède bon nombre d’atouts. Mais avant de se lancer, il est important de bien analyser ses besoins en matière de chauffage, pour pouvoir ensuite évaluer quelle puissance votre future pompe à chaleur devra développer.

Depuis quelques années, la demande pour les pompes à chaleur ne fait que croître. Il faut dire que cette solution de chauffage présente bien des atouts. Peu énergivore, la pompe à chaleur peut puiser jusqu’à 80% de son énergie dans son environnement proche (l’air, l’eau, le sol) et donc vous permettre de faire de sérieuses économies.

Ce système de chauffage qui récupère l’énergie extérieure pour alimenter la maison en chaleur (et en fraîcheur selon le modèle) doit toutefois respecter quelques conditions pour offrir un rendement optimal : climat tempéré, bonne isolation…

Réaliser un bilan thermique de sa maison

Avant d’entamer les démarches pour s’offrir une nouvelle installation de chauffage, plusieurs critères sont à prendre en compte.

Au préalable, il est fortement recommandé de réaliser un bilan thermique de son logement par un professionnel. Il vous permettra d’analyser les spécificités de votre habitation et de déterminer la puissance calorifique nécessaire pour obtenir la température souhaitée chez soi.

Pourquoi est-ce important d’évaluer la puissance nécessaire ?

De manière générale, il existe trois types de pompes à chaleur. Elles se distinguent notamment par la source qu’elles exploitent pour produire de l’énergie :

  • La pompe à chaleur à air : ce type d’appareil exploite l’énergie contenue dans l’air extérieur pour la répartir dans le système de chauffage ou de climatisation de la maison.
  • La pompe à chaleur à eau : la pompe à chaleur à eau ou hydrothermie puise la chaleur présente dans des nappes phréatiques ou une source d’eau se trouvant à proximité d’un habitat.
  • La pompe à chaleur géothermique : ce dispositif extrait la chaleur du sol afin de l’utiliser pour chauffer un logement.

Vu son coût élevé (à partir de 4.000 euros et jusqu’à plus de 25.000 euros selon le modèle choisi), l’achat d’une pompe à chaleur ne se fait pas sur un coup de tête. Pour espérer en profiter le plus longtemps possible, il est important de bien évaluer la puissance calorifique nécessaire.

Les conséquences d’une pompe à chaleur pas assez puissante :

  • Elle tournera à plein régime et aura tendance à s’essouffler plus rapidement ;
  • Obligation d’utiliser un chauffage d’appoint ;
  • Elle réduira les économies réalisées.

Les conséquences d’une pompe à chaleur trop puissante :

  • Un équipement plus cher à l’achat ;
  • Un travail par à-coups de la pompe, ce qui réduit considérablement sa durée de vie.

Comment calculer la puissance de sa pompe à chaleur ?

Plusieurs paramètres sont à prendre en compte pour évaluer la puissance exacte dont vous avez besoin :

  • Le volume de votre logement et du nombre de pièces à chauffer
  • La qualité de l’isolation 
  • Les besoins en chauffage et en eau chaude 
  • La zone géographique

Mais il existe encore de très nombreux critères à prendre en compte pour mesurer la puissance nécessaire. Certains types de pompe à chaleur permettent en effet de produire de l’eau chaude sanitaire. Un calcul des exigences en eau chaude sera, dans ce cas, également nécessaire. Enfin, selon que vous ayez des radiateurs ou un chauffage au sol, les besoins seront aussi différents.

En résumé, seul un conseiller en énergie pourra vous orienter vers la solution la plus adaptée à vos besoins.

Quand tous ces paramètres seront en votre possession, rendez-vous sur notre simulateur d’aides afin de calculer précisément les primes à la rénovation auxquelles vous avez droit.