savoir plus

Testez votre éligibilité à la Prime TotalEnergies pour financer votre projet

projets accompagnés

+ 50 000 projets accompagnés /an

Estimer mes aides flèche droite

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur sol-sol ?

La pompe à chaleur sol-sol est un système de chauffage dont la source d’énergie provient des calories du sol. Le dispositif fait partie des trois types de pompes à chaleur géothermiques, avec la PAC sol-eau et la PAC eau-eau. Ces deux dernières transmettent l’énergie du sol ou de l’eau par l’intermédiaire de radiateurs.

La PAC sol-sol, elle, récupère les calories du sol à l’aide de capteurs, puis transmet la chaleur au sein du logement à l’aide d’un plancher chauffant. À la différence des autres pompes à chaleur, ce modèle fonctionne en circuit fermé.

Bon à savoir :

En raison de son fonctionnement en circuit fermé, la pompe à chaleur sol-sol est également appelée PAC à détente directe.

Comment fonctionne une pompe à chaleur sol-sol ?

Une pompe à chaleur sol-sol repose sur le principe de la géothermie. Autrement dit, l’appareil exploite la chaleur interne de la terre.

Ce système de chauffage utilise des capteurs pour récupérer les calories souterraines, puis les achemine vers la PAC grâce à un fluide caloporteur. Puis, le liquide chauffé poursuit depuis son chemin la PAC jusqu’aux émetteurs de chaleur – ici, un plancher chauffant. Il distribue alors la chaleur dans le logement.

Avec son fonctionnement à circuit fermé, la PAC sol-sol n’a pas besoin d’un échangeur, comme c’est le cas des pompes à chaleur aérothermiques. Cela signifie que le fluide frigorigène reste le même lors du cycle entier. Le liquide traverse donc l’ensemble des équipements du dispositif : la pompe, les capteurs et les émetteurs de chaleur.

Comment installer ce type de PAC ?

Généralement, la pompe à chaleur sol-sol est installée lors d’une construction ou d’une rénovation globale. En effet, l’installation de l’équipement nécessite d’importants travaux.

De plus, la mise en place d’un tel système de chauffage est minutieuse. Un raccordement de PAC défectueux peut entraîner des problèmes d’étanchéité et réduire la durée de vie de l’installation. C’est pourquoi il est recommandé de faire appel à une entreprise certifiée RGE (Reconnue garante de l’environnement) pour effectuer vos travaux et installer l’équipement, par captage horizontal ou vertical.

La pompe à chaleur sol-sol à captage horizontal

La PAC sol-sol à captage horizontal nécessite des capteurs enterrés à une profondeur comprise entre 60 cm et 1,20 m. Cette méthode d’installation est répandue, car les travaux s’avèrent moins conséquents, donc moins coûteux qu’un captage vertical. Toutefois, cette solution demande de l’espace : le réseau de capteurs doit couvrir une superficie au moins 1,5 fois supérieure à celle que vous souhaitez chauffer.

La pompe à chaleur sol-sol à captage vertical

La pompe à chaleur sol-sol à captage vertical convient mieux aux habitations qui disposent d’une petite surface extérieure. Les capteurs sont enterrés à la verticale, à une profondeur qui peut atteindre les 100 m. Une telle installation revient plus cher que le captage horizontal et requiert une autorisation de forage auprès de la mairie.

Quels sont les avantages de la PAC sol-sol ?

La pompe à chaleur sol-sol nécessite d’importants travaux. Toutefois, elle procure plusieurs avantages, tant sur le plan écologique qu’énergétique.

PAC géothermique sol-sol : un système adapté aux climats rigoureux

L’installation d’une pompe à chaleur sol-sol procure un accès garanti aux calories de chaleur, et ne nécessite donc pas de chauffage d’appoint. En effet, la température du sol est plus stable et chaude que celle de l’air. Par conséquent, la PAC sol-sol ne dépend pas de la météo et des températures extérieures, contrairement aux modèles air-air ou air-eau.

Un dispositif qui favorise les économies d’énergie

La PAC sol-sol permet de diviser les factures énergétiques d’un logement par 3 ou 4. Elle utilise les calories géothermiques, une énergie renouvelable et gratuite, pour chauffer la maison. L’appareil peut également produire de l’eau chaude sanitaire.

Le coefficient de performance (COP) de la pompe à chaleur sol-sol est compris entre 3 et 4. Cela signifie que pour 3 à 4 kW d’énergie produite, l’équipement ne consomme que 1 kW d’électricité.

Un système de chauffage favorable pour l’environnement

L’exploitation des calories géothermiques est infinie et sans impact pour la planète. La PAC sol-sol contribue à diminuer l’utilisation des énergies fossiles et participe à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Installation d’une PAC sol-sol : quelles aides financières ?

Vous pouvez compter sur plusieurs aides à la rénovation énergétique pour financer une partie de l’installation de votre pompe à chaleur sol-sol. Voici les principales :

1. MaPrimeRénov’. Cette aide est proposée par l’Agence nationale de l’habitat (Anah) en remplacement du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Elle est accessible à tous les propriétaires qui souhaitent rénover un logement principal de plus de 2 ans.

2. La prime énergie. Cette aide peut se cumuler avec MaPrimeRénov’ et est proposée par les fournisseurs d’énergie dans le cadre du dispositif des CEE.

3. L’éco-prêt à taux zéro. Ce prêt vous dispense d’intérêts d’emprunt.

4. La TVA à taux réduit à 5,5 %. Pour en bénéficier, vos travaux d’installation doivent être réalisés par un artisan certifié RGE, qui appliquera ce taux directement sur votre facture.

Une préconisation travaux + un devis

Votre projet débute maintenant.

C'est parti flèche droite
flèche droite