L’entretien régulier des pompes à chaleur par un professionnel devrait bientôt être obligatoire en France. Une bonne nouvelle pour les professionnels du marché mais aussi pour les propriétaires de ces appareils, toujours plus nombreux.

pompe a chaleur reglementation

Depuis un an, les pompes à chaleur ont le vent en poupe. Si bien que le cap du million de PAC commercialisées a été franchi en début d’année. La vente de ce système de chauffage a principalement été portée par les nombreuses aides offertes en 2019 pour remplacer les chaudières à fioul. On se souvient notamment de l’opération « coup de pouce chauffage » qui avait permis à de nombreux ménages d’obtenir une PAC pour seulement 1 euro. Ces mesures ont permis l’installation de 95.000 appareils en l’espace de 10 mois.

Les pompes à chaleur font désormais partie intégrante du paysage des systèmes de chauffage en France. Si les aides ne sont plus aussi avantageuses que l’année passée, il reste encore de nombreuses primes qui permettent de diminuer la facture lors du remplacement de votre chaudière par une PAC. Leur caractère écologique et économique devrait d’ailleurs continuer à séduire les Français dans les années à venir.

Un entretien de votre pompe à chaleur tous les deux ans

Mais désormais, les propriétaires de pompe à chaleur devront très certainement se plier à des règles plus strictes en matière d’entretien. En effet, la maintenance régulière de ces appareils devrait bientôt devenir obligatoire. C’est Alexandre Dozières, de la direction générale de l'énergie et du climat (DGEC), qui a évoqué la création d’une nouvelle législation à ce propos lors de la cinquième journée de la pompe à chaleur à Paris, le 10 mars dernier. Le texte vient d'être transmis au Conseil d'État et devrait bientôt entrer en vigueur.

Concrètement, cette législation instaurerait l’obligation d’effectuer une maintenance de toutes les pompes à chaleur tous les deux ans. « C'est une avancée importante car le nombre de pompes à chaleur installées dépasse aujourd'hui le nombre de chaudières fioul », a expliqué le représentant de l'administration. « Or, les PAC s'entretiennent tout autant que les appareils au fioul. »

Ce discours a été applaudi par les professionnels de la filière qui voient, avec ce texte, s’ouvrir un nouveau marché. Ils avancent aussi que le consommateur y gagnera, dans la mesure où la maintenance préventive est moins onéreuse que l'intervention curative.

Quelques vérifications à faire soi-même

Si un contrôle régulier devrait assurer une meilleure durée de vie de votre pompe à chaleur, il vous est également possible de vérifier vous-même quelques paramètres pour éviter les mauvaises surprises.

Pour préserver l’efficacité de la PAC, il faut régulièrement s'assurer de la bonne circulation de l'air au niveau du module externe. Des feuilles, brindilles et autres déchets extérieurs peuvent en effet rester coincées dans les bouches d’aération. Durant l’hiver, pensez aussi à dégivrer, si nécessaire, votre appareil. De plus, s’il doit être stoppé pendant une longue période, il est conseillé de le couvrir pour le protéger. En cas d'arrêt du module hydraulique, un petit contrôle permet de vérifier si la quantité d’eau dans le circuit de chauffage central est suffisante. Si la pompe n'est pas alimentée, il est judicieux de vérifier le disjoncteur et les fusibles. Si une panne est constatée, elle peut en effet être due à un simple dysfonctionnement électrique.

Des aides pour financer votre pompe à chaleur

Vous désirez diminuer votre facture et votre dépendance aux énergies fossiles en achetant une pompe à chaleur ? Le coût d’une PAC et son installation peuvent être allégés par de nombreuses aides : Ma Prime Renov’, le crédit d’impôt, un prêt à taux zéro, les chèques énergies…

Pour connaitre précisément le montant auquel vous avez droit, vous pouvez consulter notre simulateur d’aides.

Sur le même thème

Sur le même thème