La question de l’épaisseur de l’isolation en toiture est souvent posée par ceux qui envisagent un projet d’amélioration de la performance énergétique de leur logement. Répondre à cette question implique de considérer la résistance thermique du matériau utilisé. Mais c’est davantage la contrainte d’espace disponible qui devra guider vos choix.

 

En isolant la toiture de son logement, on peut réaliser des économies d’énergie importantes. On considère qu’un tiers de la chaleur présente dans un logement s’échappe par le toit. Quand on parle de rénovation énergétique, l’isolation des combles est d’ailleurs un des projets les plus souvent mis en œuvre. Il n’implique pas un engagement financier trop important, il peut être facilement réalisé grâce aux aides à la rénovation énergétique aujourd’hui disponibles et, enfin, il contribue directement à l’amélioration du pouvoir d’achat des ménages.

Il est cependant important de bien définir son projet d’isolation en toiture. Pour cela, il faut faire le choix des bons matériaux. C’est à ce moment que se pose le plus souvent la question de l’épaisseur de l’isolant à poser.

L’épaisseur de l’isolation dépend de la valeur lambda du matériau

Pour empêcher la chaleur de s’échapper, il faut que la résistance thermique de l’isolant posé soit suffisante. Actuellement, l’octroi des aides à la rénovation énergétique pour un projet d’isolation est conditionné à un niveau de performance minimal. Au niveau des combles perdus, il faudra atteindre une résistance thermique supérieure ou égale à 7 m²/K/W. S’il s’agit d’une installation au niveau des rampants en toiture, dans le cadre de combles aménagés, la résistance thermique devra être de 6 m²/K/W.

La résistance thermique est exprimée au niveau de chaque isolant par la valeur R. Elle est calculée en divisant l’épaisseur du matériau (exprimée en mètre) par la valeur lambda (le coefficient de transmission thermique).

Quelles sont les épaisseurs recommandées pour les différents isolants en toiture ?

Plus le coefficient de transmission thermique du matériau est important, plus la couche d’isolant posé doit être épaisse. A partir de là, on peut définir l’épaisseur minimale recommandée pour atteindre une résistance thermique de 7.

Isolant 

Conductivité thermique du matériau

Epaisseur minimale recommandée

Polyuréthane 0.025 17,50 cm
Fibre de bois (panneau rigide) 0.038 20,00 cm

Fibre de bois (panneau rigide)

0.038

20,00 cm

Polystyrène extrudé

0.032

22,40 cm

Polystyrène expansé

0.034

23,80 cm

Laine de verre en rouleau

0.039

25,20 cm

Laine de roche en rouleau

0.039

25,90 cm

Laine de coton

0.051

25.90 cm

Ouate cellulose (panneau souple)

0.042

27,30 cm

Ouate de cellulose (en vrac)

0.043

27,30 cm

Laine de lin

0.039

27,30 cm

Fibre de bois (panneau semi-rigide)

0.036

28,00 cm

Laine de mouton

0.040

28,00 cm

Plumes de canard

0.041

28,70 cm

Laine de chanvre en rouleau

0.042

29,54 cm

Verre cellulaire

0.046

32,20 cm

L’épaisseur de l’isolant en toiture dépend du budget et de la place disponible

Ces indications sur l’épaisseur de l’isolant nécessaire pour atteindre une résistance thermique de 7 doivent vous permettre de choisir le matériau le mieux adapté à vos besoins. Mais certaines contraintes peuvent entrer en considération dans votre choix :

  • la place disponible ;
  • la nature de l’isolant : en panneau, en vrac ou en rouleau ;
  • votre budget.

Si vous avez suffisamment d’espace, vous pouvez envisager de recourir à un matériau présentant une conductivité thermique plus importante, que vous pourrez compenser en plaçant une couche d’isolant plus épaisse.

Au-delà du budget, il est aussi important de considérer d’autres aspects comme la résistance au feu du matériau, le caractère écologique de l’isolant ou encore ses propriétés acoustiques.

La résistance thermique de 7 est une valeur minimale conditionnant l’octroi de certaines aides, et notamment le Coup de Pouce Isolation. Toutefois, chacun est libre de mettre en œuvre une isolation permettant d’atteindre une résistance thermique supérieure. Il suffira pour cela de placer une couche plus épaisse d’isolant.

Sur le même thème

Sur le même thème