Prix et économies à réaliser grâce à un insert pour cheminée 

Un feu de cheminée a une vocation essentiellement décorative tant qu'un insert n'est pas installé dans le foyer. En modernisant votre cheminée actuelle, vous pouvez réaliser des économies sur vos factures de chauffage, tout en œuvrant à la préservation de l'environnement. En effet, l’amélioration de votre système de chauffage au bois permet de réduire votre consommation de combustibles "classiques".

 

Combien coûte un insert de cheminée ?

Pour installer un insert de cheminée, il faut généralement prévoir un budget de 1 000 à 5 000 € TTC incluant le coût de l'équipement et la pose par un professionnel. Cette large palette de prix s'explique par la multitude de critères impactant le coût final des travaux : le rendement de l'insert, la qualité du design, les matériaux employés, les contraintes techniques du bâtiment, le remplacement ou non du conduit, etc. À l’heure de faire un choix, n’oubliez pas que cet investissement vous permet de réaliser des économies d’énergie chaque année, tout en apportant une valeur ajoutée à votre logement.

Le chauffage au bois : la solution la plus économique

D'après l'Ademe, le chauffage au bois est le plus économique pour les particuliers. Pour l’installation d’un insert de cheminée à bûches, le prix du kWh PCI (pouvoir calorifique inférieur) était de seulement 4,3 € en 2012, tandis que celui des granulés pour un insert à pellets variait de 6,2 € (granulés en vrac) à 7,4 € (granulés en sac). Des chiffres bien inférieurs à ceux du gaz propane (13,79 €), de l’électricité (12,60 €) ou du fioul domestique (9,79 €).

La qualité du bois de chauffage joue un rôle sur les économies à réaliser

Que votre appareil fonctionne à base de bûches ou de granulés de bois (pellets), il est essentiel de choisir un combustible de bonne qualité, qui brûlera le plus lentement et le plus longtemps possible. Ainsi, vous aurez moins besoin d’alimenter votre insert de cheminée en combustible ; vous ferez des économies et y gagnerez en manutention.

Nous vous invitons à utiliser notre simulateur d’économies d’énergie. Il prendra en compte les spécificités de votre habitation (localisation, nombre d’habitants, niveau d’isolation, etc.) et vous indiquera quels sont les travaux les plus recommandés pour économiser un maximum d’énergie.

Les dispositifs de double combustion, autre source d’économies

La double combustion, que l'on appelle aussi "postcombustion", consiste à récupérer les gaz issus de la première combustion, en les brûlant une seconde fois. Pour y parvenir, une seconde arrivée d'air située dans la partie supérieure de l'insert de cheminée est requise, afin de provoquer cette seconde combustion au moment propice. Le rendement de votre système de chauffage au bois est ainsi accru, et peut atteindre, voire dépasser, les 80%. Apparu récemment sur le marché, ce type d'appareil génère encore plus d’économies et peut parfois permettre de chauffer la totalité d'une petite maison, même s’il est en général conseillé de conserver un chauffage d’appoint.