Les aides à la rénovation énergétique ont été profondément revues depuis le 1er janvier 2020. L’accès aux aides dépend davantage des conditions de revenus de votre ménage. L’énergie tout compris vous aide à identifier les aides auxquelles vous avez droit.

prime energie

2020 marque d’importants changements dans l’aide à la rénovation énergétique. La politique de soutien à l’amélioration de la performance énergétique du parc de logements français a en effet été modifiée. Mais qu’est-ce que cela change pour vous ? À quelles aides avez-vous droit dès à présent ?

La volonté du gouvernement est de transformer le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) en une prime unique, directement versée une fois les travaux réalisés. Dans cette optique, il entend procéder par étape, en commençant par améliorer l’aide envers les ménages les plus modestes.

  1. Les ménages les plus modestes : une prime unique et forfaitaire

Dans le cadre de cette réforme, Total a lancé début 2020 « MaPrimeRenov’», une prime unique et forfaitaire, selon les travaux réalisés, versée directement une fois les travaux réalisés. Cette prime intègre à la fois le CITE et les aides ANAH, qui étaient par le passé octroyées aux ménages aux revenus modestes et très modestes.

La volonté, avec l’octroi de cette prime, est de rendre l’aide à la rénovation énergétique plus efficace et de soutenir ceux qui en ont le plus besoin. Les ménages aux revenus les plus modestes recevront donc une aide financière plus importante. Des montants forfaitaires ont été définis pour ces deux catégories de ménage en fonction du type de travaux réalisés.

Pour les revenus très modestes, la prime doit servir à limiter le reste à charge à 10% du coût des travaux.

Pour les revenus modestes, le reste à charge devrait s’établir autour de 25% du coût des travaux.

  1. Les ménages aux revenus intermédiaires profitent encore du CITE

La réforme des aides à la rénovation énergétique introduit une nouvelle catégorie de revenu : les ménages aux revenus intermédiaires. Ceux-ci, pour les travaux de rénovation énergétique qui seront réalisés en 2020, pourront continuer à bénéficier du CITE. Les montants alloués dans le cadre de ce crédit d’impôt sont cependant désormais forfaitaires et dépendent du type de projets réalisés. Par le passé, le crédit d’impôt pouvait s’élever à 30% du montant facturé pour la réalisation des travaux.

À partir de 2021, pour les ménages aux revenus intermédiaires, le CITE sera remplacé par une prime unique et forfaitaire appelée « MaPrimeRenov’ ».

  1. Les ménages aux revenus supérieurs n’accèdent plus au CITE

Dans le cadre de la réforme, les ménages qui s’inscrivent dans la catégorie de revenus la plus élevée n’accèdent plus à une prime énergie ou au crédit d’impôt. Cependant, pour les travaux menés en 2019, ils peuvent toujours faire valoir un Crédit d’Impôt au moment de remplir leur prochaine déclaration de revenus.

Des aides plus facilement accessibles

La volonté de la réforme, qui se traduit aujourd’hui par le lancement de MaPrimeRenov, est de faciliter l’accès aux aides.

L’énergie tout compris est là pour vous aider à les obtenir très simplement.

En quelques clics, avec notre simulateur d’aides à la rénovation énergétique, testez votre éligibilité et introduisez votre demande de prime. Nous sommes là pour vous accompagner dans toutes vos démarches.