De plus en plus de foyers en Bretagne, en Ile-de-France et dans le nord du pays, sont touchés par une nouvelle arnaque, celle de l’isolation des murs à 1 euro. Comment l’État entend-il lutter contre le phénomène ? Comment éviter de vous faire piéger ? Nous vous expliquons tout.

arnaque isolation murs 1 euros

La France, et particulièrement le Nord, est frappée depuis la fin de l’année 2019 par une nouvelle arnaque. Mais cette fois-ci, ce ne sont plus les combles qui sont visés, mais les murs extérieurs. Une catastrophe pour les propriétaires floués, mais une aubaine pour les escrocs qui profitent d’un chantier bien plus onéreux que pour une isolation des combles.

Les façades grises, recouvertes de panneaux en polystyrène nu fleurissent en Île-de-France, en Bretagne, et jusque dans le Grand Est, et témoignent de cette nouvelle activité frauduleuse à laquelle s’adonnent certains « professionnels » du bâtiment. Ces panneaux, tout juste collés, sont censés n’être que la première étape de travaux d’isolation par l’extérieur. Malheureusement, dans bien des cas, l’artisan en charge du chantier a, du jour au lendemain, pris la poudre d’escampette, non sans oublier d’empocher les aides à la rénovation énergétique destinées à ses clients, via les certificats d'économie d'énergie (CEE).

Une arnaque qui coûte cher aux propriétaires lésés

Mais comment l’arnaque fonctionne-t-elle ? Cela débute souvent par un démarchage agressif par téléphone. Le vendeur vous promet une isolation des mur extérieurs pour 1 euro. Si vous acceptez, très rapidement, l’entrepreneur débarque à votre domicile et appose à la va-vite ces panneaux de polystyrène sur votre façade. Ces entrepreneurs peu scrupuleux partent ensuite aussi vite qu’ils n’étaient arrivés, les poches remplies de 10 à 15.000 euros, le montant des aides que vous étiez censés percevoir pour financer les travaux.

Pour les propriétaires touchés par cette arnaque, c’est la douche froide. Ils se retrouvent en effet face à une maison défigurée et devant un nouveau chantier de taille puisqu’il faut tout refaire. Le tout, évidemment, sans aide financière puisque celle-ci n’est valable qu’une seule fois. Et ce sont malheureusement les foyers les plus modestes qui sont souvent victime de cette arnaque.

L’État prend des mesures pour endiguer les détournements

En hiver dernier, l’État avait décidé de renforcer les contrôles afin d’identifier les entreprises frauduleuses. Mais ces contrôles ciblaient principalement les travaux d’isolation des combles, soumis eux aussi à certaines arnaques. Les escrocs ont donc sauté sur l’occasion pour s’attaquer à d’autres travaux, moins surveillés. Pour endiguer ce phénomène, l'État a annoncé à la mi-juillet que les aides étaient diminuées d'environ 25% et que la surface de mur éligible était plafonnée à 100 m2. Une façon de rendre l’arnaque un peu moins attrayante.

Comment éviter de se faire avoir par cette arnaque ?

Il faut tout d’abord savoir que les isolations des murs extérieurs à 1 €, cela n’existe pas !

Même en cumulant les diverses aides de l’État et des fournisseurs d’énergie, le reste à charge lors d’une ITE est de l’ordre de 10 % pour les foyers très modestes et de 25 % pour les foyers modestes. Si l’on vous sollicite pour cette formule, n’acceptez surtout pas. Optez plutôt pour un artisan qui a pignon sur rue, dont vous connaissez les compétences par le bouche-à-oreille. Vu le prix conséquent d’une ITE malgré les diverses aides, multipliez les devis et ne vous précipitez pas sur le premier professionnel venu.

Pour calculez précisément le reste à charge pour vos travaux de rénovation énergétique, rendez-vous sur le simulateur de l’énergie tout compris.

Sur le même thème

Sur le même thème