Rénovation énergétique : le budget des aides augmente mais certaines sont rabotées

Marcheteau

D’une part, le budget global de MaPrimeRenov’ a été augmenté de 100 millions d’euros. D’autre part, le montant forfaitaire octroyé pour l’isolation des murs extérieurs a été raboté. Si l’enjeu est toujours de mieux soutenir les projets de rénovation énergétique, l’État souhaite aussi éviter les abus et les arnaques. 

Un peu plus de six mois après le lancement de MaPrimeRenov’, dans un contexte de refonte du système d’aides la rénovation énergétique, le gouvernement a procédé à une première évaluation et a effectué plusieurs adaptations.

Pour rappel, le dispositif MaPrimeRénov’ est une aide financière et forfaitaire accordée aux ménages modestes et très modestes pour la réalisation de travaux visant l’amélioration de l’efficacité énergétique de leur habitation. Elle remplace la Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) avec la volonté de soutenir plus efficacement la réalisation d’économies d’énergie et de l’orienter vers ceux qui en ont le plus besoin.

60.000 demandes d’aide, pour des montants allant de 300 à 20.000 euros

Depuis le 1er janvier, date à laquelle le dispositif est entré en vigueur, plus de 60.000 dossiers ont été déposés auprès de l’Anah – l’Agence nationale de l’habitat. Quelque 40.000 ont été traités. La demande est soutenue. L’Anah espère atteindre l’objectif de 200.000 demandes sur l’année 2020, et ce malgré les perturbations générées par la crise sanitaire et les mesures de confinement prises ces derniers mois.

Les demandes pour une prime concernent essentiellement le changement du système de chauffage au sein de l’habitation ou encore des projets d’isolation. Les montants alloués peuvent varier de 300 à 20.000 euros, selon les travaux effectués et les revenus du ménage bénéficiaire.

Une enveloppe de 100 millions d’euros supplémentaires pour MaPrimeRénov’

Fin juillet, avec l’adoption du troisième projet de loi de finances rectificatives, les députés ont adopté un amendement pour accroitre le budget alloué à l’octroi de MaPrimeRénov’. Un montant de 100 millions d’euros supplémentaires a été proposé par le gouvernement. De cette manière, le budget dédié à cette aide à la rénovation énergétique, dédiée aux ménages modestes et très modestes, est désormais de 490 millions d’euros pour l’année 2020.

Baisse des aides pour l’isolation des murs extérieurs

Si le budget global a augmenté, il faut par ailleurs noter que des adaptations ont été apportées à certaines aides et aux montants accordés. C’est le cas pour les forfaits MaPrimeRénov’ accordés pour l’isolation thermique des murs extérieurs, qui ont été revus à la baisse.   

Pour tout dossier introduit avant le 15 juillet, un ménage très modeste pouvait obtenir une aide de 100 euros par mètre carré isolé. Depuis le 15 juillet, ce forfait est de 75 euros.

Pour les ménages aux revenus modestes, le forfait a aussi été réduit, passant de 75 euros par mètre carré isolé à 60 euros.

D’autre part, cette aide particulière a été assortie d’un plafond de surface isolée. 

Le plafond a été fixé à 100 mètres carrés.

Cette limitation a été justifiée par la volonté de limiter les abus et les arnaques liées aux offres à l’isolation thermique des murs extérieurs qui se sont multipliées ces derniers mois.