Quelles aides pour installer une VMC en 2022 ?

Régulation du taux d’humidité, renouvellement de l’air : l’installation d’une VMC apporte un réel confort dans un logement. La bonne nouvelle ? Certaines aides permettent de réduire considérablement le montant de la facture. Voici lesquelles.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Les-aides-2022-pour-linstallation-dune-VMC

La ventilation mécanique contrôlée (VMC) contribue à la régulation du taux d’humidité et à la diminution du risque d’allergies respiratoires dans un logement. Si vous souhaitez en installer une dans votre maison ou dans votre appartement, vous pouvez bénéficier de certaines aides, comme MaPrimeRénov’ (sous certaines conditions).

Combien coûte une VMC ?

Les tarifs d’une VMC dépendent avant tout du type d’appareil installé dans le logement. Ainsi, il convient de prévoir:

Les écarts varient donc de 1 à 10 en fonction de la gestion des flux par la VMC. Heureusement, certaines aides peuvent compenser cette différence importante entre les modèles.

À lire aussi : Combien coûte une VMC double flux ?

Les aides pour l’achat d’une VMC

Les principales aides pour l’installation d’une VMC ? L’éco-PTZ, la TVA à taux réduit et MaPrimeRénov’.

L’éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) est une aide financière qui concerne tous les types de VMC… mais pas tous les logements. En effet, ce prêt, qui permet de financer des travaux en plusieurs mois sans payer d’intérêts, est destiné à la rénovation thermique des résidences principales datant d’avant 1990. De plus, l’installation d’une VMC doit être couplée à d’autres travaux de rénovation énergétique : isolation des murs par l’intérieur ou l’extérieur, réfection d’une toiture, installation d’une chaudière

isolation-des-murs

Le montant de l’éco-PTZ peut atteindre 20 000 euros, voire 30 000 euros dès trois actions de rénovation réalisées. Il peut être accordé par de nombreuses banques, dans le cadre d’un accord avec l’État.

À lire aussi : Quelle différence entre VMC autoréglable et hygroréglable ?

La TVA à taux réduit

Dans les résidences principales et secondaires datant d’au moins deux ans, vous pouvez prétendre à une TVA de 10 % pour l’installation d’une VMC. Elle « descendra » même à 5,5 % si cette opération fait partie d’un bouquet de travaux éligibles à la TVA écologique !

La seule condition pour bénéficier d’une TVA à taux réduit ? Faire intervenir un professionnel certifié pour l’installation de votre VMC.

À lire aussi : Professionnel RGE : des travaux à la qualité garantie

MaPrimeRénov’

Le dispositif MaPrimeRénov’ a été renforcé et étendu en 2022, au point de devenir un incontournable pour de nombreux travaux de rénovation des logements. L’installation d’une VMC est concernée, uniquement s’il s’agit d’un modèle à double flux.

Installation-dune-VMC

Le montant de MaPrimeRénov’ est forfaitaire, et dépend des revenus du demandeur. Il sera de :

  • 4 000 euros pour les ménages très modestes ;
  • 3 000 euros pour les ménages modestes ;
  • 2 000 euros pour les ménages intermédiaires ;
  • 0 euro pour les hauts revenus.