Gel du prix du gaz : quel impact pour le consommateur ?

Face à l’augmentation record des tarifs, le Gouvernement a annoncé un gel des prix du gaz en 2022. Cela signifie-t-il que le prix du gaz va baisser en 2023 ? L’Énergie tout compris vous aide à y voir plus clair.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

prix-du-gaz

À la suite de la crise sanitaire, les prix du gaz ont augmenté de façon exponentielle en 2021. Pour que les Français puissent faire face, le Gouvernement impose donc un gel des prix jusqu’à la fin de l’année 2022. Afin de compenser les pertes, un dispositif de lissage à l’horizon 2023 reste cependant à prévoir.

Pourquoi le prix du gaz augmente ?

En moins de deux ans, le prix du gaz a été multiplié par 6. Entre janvier et octobre 2021, le coût annuel moyen pour un foyer a augmenté de 613 €, enregistrant ainsi une hausse record de 54 %. Cette augmentation significative est dûe à une pénurie mondiale, conséquente à l’épidémie de Covid-19.

La reprise économique a, en effet, suscité une hausse importante de la demande en gaz. Or, les stocks en Europe se sont avérés insuffisants et les fournisseurs russes ont connu incendies et travaux dans leurs infrastructures. En parallèle, les pays européens ont essayé de se tourner vers les importateurs asiatiques, mais eux aussi connaissent une flambée des prix.

> À lire aussi : Quatre conseils pour un chauffage au gaz économique malgré la flambée des prix

Le Gouvernement impose un gel des prix

En se raréfiant, le gaz a vu sa valeur augmenter. Pour que les foyers français puissent faire face, fin septembre 2021, le Gouvernement a d'abord annoncé un gel des prix pour environ 5 millions d’abonnés, pour la plupart soumis aux tarifs réglementés. Et ce, jusqu’en avril 2022.

Or, les perspectives établies par les experts de l’énergie ont depuis démontré que la baisse des tarifs du gaz se révélerait plus lente que prévu. C’est pourquoi, le 21 octobre 2021, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que cette mesure serait élargie jusqu’à la fin de l’année 2022. Ceci, pour que les consommateurs soient impactés le moins possible par la lenteur de la baisse.

Découvrez

la meilleure solution

pour votre logement

Je découvre la solution

Le prix du gaz va-t-il baisser en 2023 ?

Pour l’instant, il est difficile de savoir avec exactitude à partir de quelle date les tarifs du gaz baisseront de manière significative. Concernant la mesure gouvernementale, le Premier ministre entend déployer un dispositif de lissage. Ainsi, à partir de 2023, les Français concernés paieront le gaz légèrement plus cher que les prix du marché.

Ce dispositif a pour objectif de permettre aux différents acteurs du gaz (fournisseurs, distributeurs, etc.) de récupérer les sommes impayées en 2022. Toutefois, les consommateurs ne seront pas les seuls à rembourser cette dette. En effet, une partie du budget de l’État y sera consacré. Toutefois, le Premier ministre n’a pas encore indiqué dans quelles proportions.

> À lire aussi : Disparition des tarifs réglementés du gaz : c’est pour quand ?