Les ménages français se chauffant au gaz vont voir leur facture mensuelle s’alourdir à partir de ce mois de novembre. Une hausse de 3%, annoncée récemment par la Commission de régulation de l’énergie, interviendra en effet à partir de ce vendredi 1er novembre.

hausse prix du gaz

Le prix du gaz augmente en ce mois de novembre. On peut même dire que cette hausse est significative. Elle sera en effet de 3,2% pour les foyers qui se chauffent au gaz, a annoncé la Commission de régulation de l’énergie (CRE) dans un communiqué. Les foyers qui ont recours au gaz pour la cuisson ou pour un double usage « cuisson et eau chaude » seront impactés dans une moindre mesure. Les premiers subiront une hausse de 0,8%, les seconds une augmentation de 1,8%.

Comment sont établis les prix du gaz ?

Le tarif du gaz inclut quatre composantes :

  • l’approvisionnement en énergie,
  • le coût et l’entretien des infrastructures
  • les frais inhérents à la commercialisation
  • les taxes.

Le tarif du gaz évolue de mois en mois, principalement en fonction de l’offre et de la demande. Il n’est pas rare qu’il connaisse une hausse significative à l’entame de la période la plus froide de l’année, moment où chaque foyer sollicite davantage son système de chauffage.

Une hausse du tarif du gaz qui met fin à une tendance à la baisse

Cette hausse, tout de même importante, met fin à onze mois consécutifs de baisse des tarifs du gaz. Suite au mouvement des Gilets Jaunes, en effet, le gouvernement avait sollicité ENGIE, principal fournisseur en gaz, pour lui demander de lisser les prix sur le premier trimestre afin d’éviter toute hausse. Cette mesure a été prolongée durant l’été afin de ne pas entraîner de variations trop importantes sur les factures à l'automne.

Si l’on observe l’évolution des prix du gaz, on constate que celui-ci a reculé de 11,5% depuis janvier. En octobre, la baisse du tarif réglementé de vente était encore de 2,4%. Ces baisses successives sont aussi liées à la situation sur les marchés internationaux, où l’offre est abondante et la demande moins forte que prévu.

Est-on obligé d’acheter du gaz au tarif réglementé de vente ?

Les tarifs réglementés de vente de l’énergie, en l’occurrence du gaz et de l’électricité, sont fixés par l’État, via la Commission de Régulation de l’Énergie. Ce mécanisme a été introduit à l’époque où EDF, aujourd’hui Engie, était un acteur appartenant exclusivement à l’État et le seul pourvoyeur en gaz et électricité des ménages français. La régulation des prix de l’énergie introduite visait notamment à en permettre l’accès à tous.

Quand la CRE fixe de nouveaux tarifs, ils ne concernent que le gaz fourni par ENGIE, qui approvisionne en gaz 4 millions de foyers. Cependant, depuis un certain temps, le marché s’est libéralisé et les Français sont libres de choisir d’autres fournisseurs, qui ont la possibilité de pratiquer des tarifs inférieurs. Toutefois, les tarifs réglementés restent un indicateur de référence à l’échelle du marché et leur évolution traduit généralement des tendances globales.

Comment faire des économies sur sa facture de gaz ?

Le meilleur moyen de réduire sa facture de gaz est de réduire sa consommation. Pour faire des économies d’énergie durablement, le mieux est avant tout de bien isoler son habitation. Aujourd’hui, des aides à la rénovation énergétique existent pour vous aider à améliorer la performance thermique de votre habitation, par l’isolation des combles, des murs ou encore de vos planchers.

Installer un système de chauffage fonctionnant à l’énergie renouvelable en continuant à recourir au gaz comme ressource énergétique d’appoint est un autre moyen à envisager pour réaliser des économies d’énergie. A cette fin, des aides sont aussi accessibles via notre offre Mon Energie Tout Compris.