Lancé le 1er janvier 2018, le chèque énergie, permettant aux foyers français les plus modestes de payer leurs factures de consommation énergétique, devrait connaître du nouveau en 2019. Principaux changements : une augmentation de 50 euros en moyenne pour des aides financières qui concerneront deux nouveaux millions de foyers dans le pays. Le point sur les nouveautés du chèque énergie 2019 et la manière de l’utiliser, avec L’énergie tout compris.

 

 

Quel est le montant du chèque énergie 2019 ?

Une augmentation du chèque énergie et davantage de ménages concernés. C’est, dans les grandes lignes, l’annonce faite par le Premier ministre, Édouard Philippe, le 14 novembre dernier, au sujet de cette aide financière permettant aux foyers les plus modestes de régler leurs factures énergétiques.

Ainsi, à partir du 1er janvier 2019, le chèque énergie connaîtra une augmentation de 50 euros. Ce qui devrait passer son montant de 150 à 200 euros en moyenne. Une somme que devraient toucher deux millions de foyers supplémentaires. De 3,6 millions en 2018, ils seront 5,6 millions à en bénéficier en 2019, d’après les annonces faites par le chef du gouvernement.

En parallèle, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, expliquait également vouloir simplifier ce dispositif, jugé trop « technocratique », selon ses propres termes. Plus concrètement, sur les 3,6 millions de foyers qui ont reçu le chèque énergie en 2018, 560 000 ne l’ont pas utilisé pour payer leurs dépenses d’énergie. Soit près d’un ménage sur sept. Enfin, le ministre a fait part de sa volonté de voir le chèque énergie être distribué plus tôt, en 2019. Cette année, les Français concernés l’avaient reçu entre la fin du mois de mars et le début de celui d’avril.

 

Pour tout vos travaux, Total vous finance une partie du montant sous forme de prime énergie, évaluez en 2 minutes le montant de votre prime.

 

Je calcule le montant de ma prime énergie

Le chèque énergie : comment ça marche ?

Depuis le 1er janvier 2018, le chèque énergie est attribué aux foyers les plus modestes, consacrant plus de 10 % de leur budget en consommation énergétique. Il remplace les anciens tarifs sociaux du gaz et de l’électricité.  Cette aide permet de régler :

  • Leurs factures énergétiques (eau, électricité, gaz, bois, fioul, etc.) directement auprès de leur fournisseur ;
  • Les charges de chauffage comprises dans un logement conventionné ;
  • Des travaux d’amélioration de performance énergétique.

Le chèque énergie est attribué en fonction des ressources du foyer, ainsi que de sa composition. Pour le recevoir, votre revenu fiscal de référence par unité de consommation doit être inférieur à 7 700 euros par an. Vous pouvez vérifier votre éligibilité sur le site officiel du chèque énergie.

Cette aide financière, nominative, est envoyée via voie postale une fois par an. L’argent n’est donc pas versé sur votre compte en banque. Le chèque ne peut pas être encaissé mais doit être renvoyé à votre fournisseur d’énergie, par courrier, ou en passant par le site chequeenergie.gouv.fr. Le chèque énergie a une validité d’un an, jusqu’au 30 mars 2019 pour ceux l’ayant perçu début 2018.

 

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème

Sur le même thème