Le crédit d’impôt pour la transition énergétique est maintenu en 2018. Destinée aux foyers effectuant des travaux pour améliorer la performance énergétique de leur logement, cette aide est accordée sous certaines conditions. Travaux concernés, foyers éligibles, conditions d’obtention, nouveautés du CITE en 2018 : tout ce qu’il faut savoir.

Crédit d’impôt pour la transition énergétique 2018

Crédit d’impôt pour la transition énergétique : qu’est-ce que c’est ?

Mis en place en septembre 2014, le crédit d’impôt pour la transition énergétique a pour objectif d’aider les foyers à entreprendre des travaux pour améliorer la performance énergétique de leur habitation. Isolation, chauffage, production d’énergie, rénovation des cloisons, des sols, toitures et vitrages : les travaux visant à limiter l’impact du logement sur l’environnement sont récompensés sous forme d’un avantage fiscal, le CITE. Dans les faits, ce crédit d’impôt peut représenter jusqu’à 30 % du coût total des travaux.

CITE : les travaux concernés

Pour bénéficier du CITE, les travaux entrepris doivent être liés au chauffage (chaudières haute performance, appareils de régulation...), à l’isolation des parois, vitrages, planchers ou toitures,  à la production d’énergie renouvelable (solaire, hydraulique...), au raccordement à un réseau de chaleur ou encore à l’installation d’une borne de charge pour voiture électrique, d’un compteur individuel de chauffage ou d’eau.

En 2018, le crédit d’impôt pour la transition énergétique évolue :

  • le changement de fenêtre par du double-vitrage ou l’installation d’une chaudière fioul très haute performance ouvrent droit à une réduction fiscale de 15 %, contre 30 % auparavant, et ce jusqu’au 30 juin 2018 seulement ;
  • les dépenses d’achat d’un chauffe-eau thermodynamique sont plafonnées à 3000 € TTC ;
  • le changement des portes donnant sur l’extérieur est exclu du CITE ;
  • l’achat de volets isolants ne bénéficie plus que de la TVA à 5,5 % ;
  • les équipements de raccordement à un réseau de chaleur et les audits énergétiques sont éligibles au crédit d’impôt.

 

Comment en bénéficier ?

Pour bénéficier du CITE, les travaux de rénovation doivent être entrepris dans une résidence principale (maison ou appartement) construite depuis au moins deux ans. L’avantage est ouvert sans condition de ressources aux propriétaires, aux locataires ou aux occupants à titre gratuit. Le montant des dépenses engagées dans les rénovations ne doit pas dépasser :

  • 8 000 € pour une personne seule ;
  • 16 000 € pour un couple ;
  • 400 € de plus par personne à charge supplémentaire (200 € pour un enfant en garde alternée).

 

Le saviez-vous ?

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique 2018 s’applique aux dépenses engagées avant le 31 décembre 2018, les factures faisant foi. Par ailleurs, les travaux doivent être réalisés par une entreprise RGE (Reconnue garante de l’environnement).

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème