Les pistes des artisans pour booster les économies d’énergie dans le bâtiment

Comment relancer un secteur du bâtiment fortement touché par la crise sanitaire ? 200 professionnels et 3000 particuliers ont répondu à une enquête de CertiNergy & Solutions à ce propos. Les professionnels estiment notamment qu’une augmentation du nombre de travaux éligibles aux certificats d’économie d’énergie et un raccourcissement des délais de son obtention permettraient d’améliorer la relance du secteur.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

Booster économies d'énergiesLe secteur de la construction n’a pas été épargné par la crise du coronavirus. Selon l’Union des entreprises de proximité (U2P), le BTP est même le deuxième secteur le plus touché après celui de l’hôtellerie et de la restauration. Après avoir enregistré une chute sans précédent entre janvier et mai, le secteur essaye tant bien que mal de sauver son année. A la fin de l’été, CertiNergy & Solutions a réalisé une étude auprès de 200 professionnels du bâtiment et de 3000 particuliers pour analyser les tendances, défis et opportunités du marché de la rénovation énergétique, mais aussi les différentes pistes pour accélérer les économies d’énergie dans le bâtiment.

89 % des professionnels impactés par la crise sanitaire

Preuve de l’impact négatif du COVID-19 enregistré par le secteur, 89% des professionnels du bâtiment ont été touchés de près ou de loin par la crise. 72 % d’entre eux estiment avoir subi une baisse de leur activité. A la reprise des travaux, 56 % des professionnels ont avoué avoir eu des difficultés à terminer leurs chantiers dans les délais fixés. L’étude pilotée par CertiNergy & Solutions a démontré que, malgré le contexte, les professionnels du bâtiment ont rapidement réagi pour garantir la continuité des chantiers. 63 % des dirigeants ont en effet pris au moins une mesure pour contourner les différents types de difficulté et assurer le même niveau de prestation pendant la crise. Les deux premières mesures, pour 40 % d’entre eux, ont été de sensibiliser les équipes aux différentes normes en vigueur et d’être plus attentifs concernant leurs équipements.

Élargir les travaux éligibles aux CEE pour relancer le secteur du bâtiment

Autre axe étudié par la société de conseils, l’importance du dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE) dans la mise en place de travaux de rénovation énergétique chez les particuliers. Parmi les 3000 Français interrogés, près de la moitié d’entre eux (49 %) estime que le premier frein à la réalisation de travaux énergétiques est d’ordre financier. Une statistique qui rappelle l’importance des aides financières pour les ménages français alors que 52 % des sondés avouent être concernés par des travaux de rénovation énergétique. 34 % d’entre eux envisagent même d’en réaliser d’ici 5 ans.

Du côté des artisans, on semble être conscient de l’importance de la mise en place de ce dispositif CEE. 42 % d’entre eux estiment en effet que les opérations « Coup de Pouce » ont eu un effet positif sur la demande de travaux des particuliers. Pour les professionnels du bâtiment, le renforcement de ce dispositif est un levier de croissance pour le marché de la rénovation énergétique. Plus de 3 professionnels sur 4 (78 %) estiment qu’une augmentation du nombre de travaux éligibles aux CEE et un raccourcissement des délais d’obtention de cette aide (83%) permettraient d’améliorer la relance du secteur.