Tout savoir sur la chaudière gaz à condensation

Véritable référence dans des pays comme l’Allemagne, les Pays-Bas ou le Royaume-Uni depuis une dizaine d’années, la chaudière gaz à condensation séduit de plus en plus de Français. Elle demeure pourtant encore méconnue du grand public et suscite des interrogations. Voici les réponses aux questions les plus fréquentes, ainsi qu’une présentation des différents avantages de la chaudière gaz à condensation. 

 

La chaudière gaz à condensation est-elle vraiment moins polluante ?

Par rapport à un ancien modèle de chaudière, la chaudière gaz à condensation est plus respectueuse de l’environnement. Au niveau des rejets, on constate une baisse des polluants pouvant aller jusqu’à 65 % pour les NOx (Oxydes d’azote) et 15 % pour le CO2. Le choix d’une chaudière à condensation est donc à privilégier sur les modèles basse température si vous souhaitez diminuer vos émissions de polluants et votre consommation de façon très importante. La chaudière gaz à condensation, en phase de rendement optimale, peut consommer jusqu’à 20 % d’énergie en moins qu’un modèle d’ancienne génération.

Quand faut-il procéder à l’entretien ?

L’entretien d’une chaudière gaz à condensation, quel que soit le modèle, est obligatoire et doit être réalisé une fois par an, par un professionnel certifié Professionnel du Gaz qui est chargé de vous remettre une attestation d’entretien. Il vérifie que tous les composants de votre chaudière gaz à condensation sont en bon état et veille aussi à l’entretien du système d’évacuation des fumées. Idéalement, cet entretien doit être réalisé à l’automne ou au tout début de l’hiver, avant l’entame de la période de chauffe.

Comment améliorer l’efficacité de sa chaudière gaz à condensation ?

L’un des principaux avantages de la chaudière gaz à condensation est qu’elle permet de réduire sa facture énergétique. Quelques petits gestes peuvent améliorer ce bilan. Le premier est de purger vos radiateurs au moins une fois par an. Toujours dans un souci d’économies, aussi bien énergétiques que financières, n’hésitez pas à baisser votre thermostat de 3 ou 4 °C en cas d’absence de courte durée (n’excédant pas deux jours) et à le mettre en position hors gel, pour une absence de plus longue durée.

La chaudière gaz à condensation est-elle plus chère ?

Par rapport à une chaudière basse température, la chaudière gaz à condensation représente un investissement plus important (entre 1000 et 3000€) pour un investissement total entre 5 000 et 10 000 € (installation comprise). Néanmoins, outre le fait que son installation peut permettre d’obtenir de nombreuses aides financières, les économies d’énergie réalisées vous permettent d’économiser plusieurs centaines d’euros chaque année. Il s’agit donc d’un investissement rentable.

La chaudière peut-elle fonctionner avec autre chose que du gaz ?

Le système de chauffage par condensation n’est pas uniquement réservé aux personnes raccordées au gaz de ville ou disposant d’une citerne. Si votre commune n’est pas raccordée au gaz de ville, vous pouvez opter pour une chaudière fioul à condensation. Il est également possible de s’équiper de chaudières à condensation fonctionnant avec des granulés de bois, même si cette technologie est pour le moment beaucoup moins répandue.

Une chaudière gaz à condensation est-elle dangereuse ?

Une installation au gaz présente certains dangers, notamment en cas de fuites de gaz. Comme toutes les autres chaudières, elle doit répondre à des normes très précises concernant la sécurité. Votre installation et l’entretien doivent être réalisés par des professionnels pour garantir votre confort d’utilisation et la sécurité de votre installation.