Nos conseils pour améliorer le DPE de votre appartement ou maison

Certains travaux permettent d’améliorer nettement le diagnostic de performance énergétique (DPE) d’un logement. Mais il convient de savoir dans quel ordre procéder. Voici nos conseils.
La rédaction de l'Energie Tout Compris

ameliorer le DPE de votre habitation

Améliorer son DPE grâce à certains travaux présenter des avantages notables : amélioration du confort dans le logement, augmentation de sa valeur sur le marché immobilier ou locatif – d’autant que certains biens devront être rénovés avant 2025… Mais quelles opérations privilégier ? Comment choisir, en fonction de l’état de son bien ?

Un impératif : l’audit énergétique

Améliorer son DPE implique de réaliser, dans son logement, un audit énergétique. L’idée ? Faire intervenir un professionnel qualifié et certifié afin qu’il analyse précisément vos sources de consommation énergétique, la qualité de vos installations (chauffage, ventilation, isolation…) et les sources potentielles de déperditions. À l’issue de cet audit, il vous remettra un bilan, avec plusieurs scénarios de travaux que vous pouvez lancer, mentionnant les bénéfices que vous pouvez retirer de chaque opération.

À lire aussi : Comment lire un diagnostic de performance énergétique ?

Les travaux à réaliser pour améliorer son DPE

Plusieurs types de travaux peuvent être menés pour améliorer les performances énergétiques du logement et ainsi faire évoluer son DPE à positivement. Voici lesquels.

L’isolation

Vous souhaitez effectuer des travaux pour améliorer le DPE de votre logement ? Votre audit pourra vous recommander, en premier lieu, d’en améliorer l’isolation thermique. Il ne s’agit pas uniquement de poser du double-vitrage, puisque vous pourrez être amené à isoler :

  • les combles ;
  • les murs, par l’extérieur ou l’intérieur ;
  • les fenêtres et portes-fenêtres ;
  • les planchers bas…

La ventilation

Perfectionner la ventilation au sein de son logement est la suite « naturelle » des travaux d’isolation. Ici, l’objectif est d’améliorer la circulation de l’air, et donc de lutter contre la condensation et améliorer la qualité de l’air dans toutes les pièces du logement.

Il existe plusieurs types de ventilation. L’une des plus efficaces est actuellement la VMC (ventilation mécanique contrôlée) à double flux. Il est néanmoins possible d’obtenir de bonnes performances avec une VMC simple flux hygroréglable et une VMC simple flux autoréglable.

Le chauffage

Votre logement est correctement isolé ? La circulation de l’air a été améliorée ? Il est maintenant recommandé de s’intéresser au mode de chauffage et de production d’eau chaude, le cas échéant. Celui-ci doit être à la fois efficace, économique, écologique et convenablement dimensionné.

système de contrôle du chauffage pour faire des économies

Votre auditeur pourra notamment vous recommander une pompe à chaleur ou une chaudière à granulés de bois, en fonction des caractéristiques de votre logement. Il pourra aussi vous proposer d’installer un chauffage d’appoint, à bûches ou à pellets par exemple. Enfin, il vous suggérera peut-être d’installer un système de contrôle du chauffage pour réaliser de significatives économies sur vos factures énergétiques (de 5 à 15% selon l’Ademe).

À lire aussi : Comment choisir un diagnostiqueur DPE ?

Quels travaux privilégier ?

travaux rénovation énergétique pour améliorer le DPE

Se lancer dans des travaux de rénovation énergétique pour améliorer le DPE de son logement, c’est parfois faire des choix. Si vous ne voulez ou ne pouvez pas faire l’ensemble des travaux recommandés lors de l’audit, donnez la priorité à l’isolation de votre bien : chauffer un logement confronté à des déperditions de chaleur ne présente qu’une efficacité limitée. Dans tous les cas, appuyez-vous sur les conclusions de l’audit : elles vous permettront de prioriser, en fonction de l’état de votre maison ou de votre appartement, certains travaux par rapport à d’autres.