Isolation des murs par l’intérieur : en bref

Faire le choix d’isoler les murs de son habitation permet de réduire sa facture énergétique. Reste à savoir quelle est la démarche la plus adaptée à votre propre logement : isoler les murs par l’intérieur ou bien par l’extérieur ? Et quelles aides peuvent vous être accordées pour rendre encore plus rentable cette action ?

 

Demander un devis gratuit

 

Isoler les murs peut permettre de faire d'importantes économies

Isolation des murs par l’intérieur

D’une manière générale, une maison mal isolée peut être victime d’une déperdition de chaleur de 75% par ses seules parois : portes, fenêtres et murs.
Ces derniers à eux seuls représentent quelques 25% de cette déperdition.
Pour faire baisser votre facture de chauffage, mais aussi pour conserver de la fraîcheur en été, il est essentiel de bien isoler vos murs et vous avez pour cela deux solutions :
l’isolation des murs par l’intérieur ou par l’extérieur.

Isolation thermique des murs par l’intérieur : un bon rapport qualité/prix

L’isolation des murs par l’intérieur est théoriquement moins onéreuse que celle par l’extérieur : entre 50 et 90 € du mètre carré contre une fourchette de 100 à 180 € pour la seconde en comptant le coût de la main d’œuvre. Pour une maison de 100m2, comptez entre 3 000 et 10 000 € (installation comprise), le prix variant fortement en fonction de l’isolant choisi. Elle est cela dit légèrement moins performante, du fait de la difficulté à résoudre les problèmes de ponts thermiques à l’intérieur des maisons. Cela ne vous empêchera pas de réaliser des économies. Vous pouvez vérifier avec notre simulateur d’économies d’énergie si effectuer des travaux d’isolation des murs par l’intérieur correspond aux besoins de votre logement.

En plus d’être facile à mettre à œuvre, l’isolation thermique par l’intérieur ne nécessite pas d’autorisation administrative particulière (permis, décision d’assemblée générale, autorisation de travaux, etc.).

En revanche, cette solution conduira à réduire votre surface habitable en réduisant la superficie de toutes vos pièces. Par ailleurs, l’action d’isoler par l’intérieur est très intrusive et a des impacts non négligeables sur la décoration intérieure, l’électricité ou le coffrage des fenêtres, ce qui amène des coûts supplémentaires de remise en état. Il faut tout de même noter que l’isolation thermique par l’intérieur bénéficie de nouvelles technologies, et donc de nouveaux arguments.

Quand préférer l’isolation des murs par l’intérieur ?

  • Le choix de l’isolation des murs par l’intérieur est à privilégier si vous ne souhaitez pas (ou ne pouvez pas pour des raisons administratives) modifier l’aspect extérieur de votre maison.
  • C’est également une solution envisageable si vous n’occupez pas encore les lieux (le chantier conduit généralement à quitter le logement).
  • Pour une construction neuve ayant utilisé du parpaing ou de la brique classique, c'est-à-dire des matériaux peu isolants, l’isolation des murs par l’intérieur est intéressante si vous avez une habitation d’un ou deux niveaux ; au-delà l’isolation par l’extérieur s’avère plus rentable.
  • L’isolation des murs par l’intérieur étant moins onéreuse que par l’extérieur, votre budget va également peser dans la balance. Mais il ne faudra surtout pas oublier les éventuels induits de cette isolation intérieure (électricité, conduits de chauffage, entourage des fenêtres, etc.).

Les éléments à prendre en compte avant d’isoler l’intérieur de vos murs

Si vous décidez d’isoler vos murs par l’intérieur, plusieurs éléments sont à prendre en considération. D’une part, privilégiez des travaux réalisés par un professionnel, pour des raisons de qualité, mais aussi pour pouvoir prétendre à différentes aides financières. D’autre part, le choix de l’isolant va s’avérer crucial tant pour votre budget que pour vos besoins complémentaires, d’isolation phonique par exemple. Il devra, dans tous les cas, être certifié et bénéficier d’une forte résistance thermique. Celle-ci s’exprime en m².K/W et est indiquée sur l’emballage par la lettre R. En ce qui concerne les murs, la règlementation impose une résistance thermique d’au moins 2,8 m2.K/W pour bénéficier de la prime énergie (réglement en euros) délivrée par Total Marketing France. Sachez tout de même que cette résistance thermique doit être d’au moins 3,7 m².K/W pour pouvoir prétendre au crédit d’impôt pour la transition énergétique.

Les avantages de l'isolation des murs par l'intérieur : l'aspect extérieur de la maison est conservé.

Autre avantage, le fait que l’isolation des murs par l’intérieur ne nécessite pas de gros œuvre. Les travaux peuvent être faciles à effectuer. Bien sûr, ils vont réduire de quelques centimètres la surface habitable de votre logement puisque les panneaux d’isolation posés vont empiéter sur vos pièces. Il s’agit d’un choix personnel et de décisions liées à des contraintes propres à votre logement. Au fond la question est : qu’est-ce qui est le plus contraignant pour vous ? Réduire la surface habitable sans aucun impact sur votre façade ou bien, au contraire, préserver à l’identique votre intérieur, et modifier considérablement votre façade (voir l’isolation par l’extérieur).

Découvrez les autres solutions d'isolation et de ventilation

Vous souhaitez commenter cet article ?
Créez un compte et commentez cet article