Un logement mal isolé est un logement qui consomme trop d’énergie. C’est souvent le cas sur les biens anciens qui n’ont pas pu bénéficier de toute l’expertise immobilière actuelle lors de leur construction. Pour y remédier il faut penser à la rénovation thermique : une solution accessible à tous grâce aux aides mises en place.

20 millions de logements mal isolés

Rénovation thermique : des aides pour améliorer le DPE moyen français

En France, et d’après le projet de loi “programmation sur la transition énergétique pour la croissance verte” de Ségolène Royal, 20 millions de logements sont mal isolés. Des logements qui perdent de l’énergie principalement par leur toiture (25 à 30% des pertes), leurs ouvertures et leurs murs. L’objectif du projet ? Diminuer de 50% la consommation d’énergie des biens d’ici 2050.

Pour connaître les dépenses énergétiques d’un bien, un DPE (Diagnostic de Performance Energétique) peut être réalisé par un diagnostiqueur certifié. Obligatoire pour une vente ou une location, le DPE peut être demandé pour simplement mieux connaître son bien. Le diagnostiqueur, lors de son passage, contrôle plusieurs points qui lui permettent de donner une classe énergie au bien allant de A à G. La note moyenne française du DPE est de E soit une consommation énergétique de 270 KWh/m2/an.

L'énergie tout compris vous offre la possiblité d'effectuer un diagnostic énergétique en ligne

 

Coup de pouce de la loi sur la transition énergétique

Au-delà de l’aspect environnemental, la rénovation thermique permet également de réaliser des économies sur la facture d’énergie en améliorant les capacités du bien. La priorité du projet de loi, qui souhaite faire rénover 500 000 logements par an d’ici 2017, est accordée aux particuliers par le biais d’aides financières :

  • Le CIDD (Crédit d’Impôt Développement Durable) grâce au projet de loi, devient le CITE (crédit d'impôt pour la transition énergétique), et va être simplifié pour devenir accessible à tous et sans conditions de ressources. Il remboursera jusqu’à 30% du montant des travaux. La grande nouveauté c’est qu’il n’y aura plus besoin de faire réaliser un ensemble de travaux : il sera applicable dès la première opération.
  • L’éco-prêt à taux zéro (PTZ) sera également simplifié pour devenir plus accessible. Les banques devront accorder 100 000 prêts par an jusqu’à 30 000€. Tous les propriétaires, qu’ils habitent leur logement ou pas, pourront le demander et ce sans conditions de ressources.

Quel que soit l’aide choisie, les travaux de rénovation engagés devront être réalisés par une entreprise dite RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Une nouvelle mesure qui permettra également de créer de l’emploi car 50 000 artisans devront être formés d’ici la fin de l’année 2015.

Les nouveaux locaux ne seront pas en reste devant la question de l’énergie car Ségolène Royal prévoit dans cette loi que tout nouveau bâtiment public ou subventionné fonctionne à l’énergie positive.

 

Découvrez si vos travaux sont assujettis à des aides et financements :

 

Sur le même thème