Fonctionnement d'un poêle à bûches

Idéal comme chauffage d’appoint, le poêle à bûches est une solution pratique et efficace pour réduire sa consommation énergétique. Le fonctionnement du poêle à bûches et ses nombreux avantages (esthétique, rapide, efficace et économe) font de cette méthode de chauffage au bois, une solution appréciée.

Poêle à buches : Comment ça marche

Fonctionnement du poêle à bûches

Le fonctionnement du poêle à bûches, quel que soit le modèle que vous ayez choisi, est simple. Il suffit de placer du bois en son sein et d’allumer le feu, pour que la chaleur se diffuse dans votre habitation. Il reprend le principe d’une cheminée, mais dans un foyer fermé. Ainsi, il dispose d’une efficacité plus importante. Il consomme moins de combustible et présente un avantage esthétique indéniable pour votre décoration intérieure. Nous vous invitons à utiliser notre simulateur d’économies d’énergie pour savoir s’il fait partie des solutions les plus adaptées aux besoins de votre habitation. Selon les chiffres de l’Ademe, le rendement énergétique d’une cheminée à foyer ouvert est de moins de 10%, tandis que le rendement des poêles à bûches peut atteindre les 80%.

Les avantages du poêle à buches : rapidité et efficacité

En période de grand froid, un chauffage d’appoint peut être d’une grande utilité dans une habitation et permet de réaliser des économies. Le poêle à bûches est idéal pour chauffer une ou plusieurs pièces. Par rapport au poêle à granulés de bois, il restitue rapidement la chaleur émise lors de la combustion des bûches ce qui le rend idéal pour des besoins ponctuels. Par ailleurs, il ne nécessite pas d’alimentation électrique et fonctionne par une alimentation manuelle en bûches. Les appareils de dernière génération ne se contentent pas de diffuser la chaleur produite par la combustion des bûches, ils l’amplifient grâce à un système de circulation d’air.

Bien régler le tirage de l’alimentation pour un fonctionnement optimal

Les poêles à bûches datant d’une dizaine d’années ou plus, ont un rendement énergétique de 40 à 60%, contre 70 à 80% pour les appareils modernes, d’où l’intérêt de remplacer un ancien modèle. Mais pour que votre poêle à bûches soit vraiment efficace, il convient de bien régler le tirage de votre installation. Si celui-ci est trop bas, le bois brûlera mal et la pollution augmentera. À l’inverse, s’il est trop fort, vous consommerez trop de combustible et gaspillerez ainsi de l’énergie. Profitez de la venue d’un professionnel qualifié lors de son installation pour bien vous renseigner sur son fonctionnement. Vous pouvez prendre en considération dans le plan de financement de votre projet les nombreuses aides financières disponibles, comme la prime énergie délivrée par Total Marketing France (réglement en euros).

Le conduit d’évacuation des fumées, un élément clé du poêle à bûches

Si maîtriser le fonctionnement de son poêle à bûches est une étape très importante, il faut également veiller à ce que le conduit d’évacuation des fumées soit d’une efficacité optimale. Tout d’abord, il est important que votre système de tuyauterie pour l’évacuation des fumées évite au maximum les portions coudées lors de son installation.

De plus, il faut veiller à disposer :

                  - d'une section convenant parfaitement à l’appareil raccordé ;

                  - d'une isolation thermique de qualité ;

                  - d'une trappe de ramonage facilement accessible ;

                  - d'une bonne étanchéité ;

                  - d'un conduit qui dépasse d’au moins 40 centimètres au-dessus du toit.

 

En savoir plus - Le combustible, un élément à ne pas négliger

Le rendement de votre poêle à bûches va également dépendre du type de bois que vous allez utiliser. Le bois vert et le bois traité sont à proscrire. En effet, ce type de combustible risque d’endommager votre appareil, génère beaucoup plus d’émissions polluantes et offre un rendement moins important. Pour que votre poêle à buches fonctionne de façon optimale il faut utiliser du bois sec en privilégiant les produits estampillés du label « NF bois de chauffage ». En plus d’un rendement optimal de votre poêle à bûches, il vous garantit un faible taux d’humidité. La taille des bûches est également importante.  Il convient de privilégier les plus grandes (en prenant en compte la taille de votre appareil) qui sont moins onéreuses et brûlent plus longtemps.

Vous souhaitez commenter cet article ?
Créez un compte et commentez cet article