Réaliser des travaux de rénovation énergétique constitue un excellent moyen de réduire sa facture sur le long terme pour de nombreux ménages. Les travaux permettant d’atteindre cet objectif sont souvent importants, et doivent de préférence être entrepris au cours du printemps ou de l’été.

Avantages à réaliser des travaux énergétiques l’été, travaux à privilégier, aides… L’énergie tout compris fait le point. 

 

Pourquoi effectuer ses gros travaux en été ?

Réaliser des travaux en été (ou au printemps) offre de multiples avantages à commencer par un risque de pluie réduit et un temps moins humide qu’en hiver. Cela offre d’excellentes conditions pour des travaux en extérieur.

Le beau temps permet en outre de limiter les retards et d’avoir des chantiers avançant normalement, voire rapidement grâce au temps clément.

Enfin, dans le cas d’un changement du système de chauffage, ou de travaux d’isolation, les membres du foyer n’auront pas à sacrifier leur confort thermique. Certaines pièces de l’habitation peuvent en effet être temporairement ouvertes ou exposées à l’extérieur, un désagrément mineur l’été mais qui peut s’avérer très désagréable en hiver. 

 

Quels sont les principaux travaux énergétiques à effectuer ?

Voici les principaux types de travaux de rénovation énergétique à effectuer de préférence avant l’hiver : 

Isolation du logement. Il s’agit généralement de travaux assez importants. Ils peuvent porter sur la toiture, les combles, les murs, les sols, les ponts thermiques, les fenêtres (double vitrage), ou la toiture-terrasse ;

  • Faire installer un nouveau système de chauffage, comme une chaudière à condensation, une pompe à chaleur air-air ou air-eau, un poêle à granulés ou à bûches… Ce type d’action peut être associé au remplacement des émetteurs de chaleur pour maximiser les performances du nouveau système de chauffage. L’été constitue la période idéale car vous n’avez pas besoin de vous chauffer durant cette période. Votre installation peut ainsi ne pas être opérationnelle pendant quelque temps ;
  • Faire installer un système de régulation du chauffage ;
  • Ramoner sa cheminée ou faire nettoyer tous les systèmes d’évacuation des fumées ;
  • Faire poser des panneaux photovoltaïques ;
  • Révision du système de chauffage et réparations si nécessaire. 

 

Comment prioriser vos travaux de rénovation énergétique ?

Tous les travaux ne nécessitent peut-être pas le même temps, ne présentent pas le même degré d’urgence ou ne permettent pas d’obtenir les mêmes résultats. Afin de vous aider à identifier les actions à mettre en place en priorité, faites appel à un professionnel qualifié et faites-lui part de votre projet. Il pourra vous prodiguer de précieux conseils en analysant l’existant, les caractéristiques de votre habitation, etc.

Par exemple, dans le cas d’un projet lié à la réduction de la facture de chauffage, il pourra préconiser l’amélioration de l’isolation de la toiture ou des combles perdus avant de changer le système de chauffage. Une toiture mal ou non isolée est en effet souvent la principale cause des déperditions de chaleur au sein d’un logement. Elle laisse échapper entre 25 et 30 % de la chaleur quand les murs et les fenêtres affichent respectivement des moyennes entre 20 et 25 % et 10 et 15 %. Pour les sols, il s’agit de 7 à 10 %.

Commencer par l’isolation vous permettra par la suite de mieux choisir votre futur appareil de chauffage en matière de puissance et de performance. 

 

Jusqu’à 100 euros d’économie sur votre facture

 

Réaliser mes travaux énergétiques moi-même, c’est possible ?

Chacun est libre de réaliser ses travaux énergétiques d’été de la manière souhaitée. Toutefois, il faut savoir que le fait d’effectuer soi-même des travaux ou de ne pas faire appel à un professionnel qualifié labélisé RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), vous rendra inéligible à de nombreuses aides.

Avant de vous lancer, analyser vos options et choisissez celle qui vous permettra de réaliser les plus d’économies sur vos travaux… sans que cela soit au détriment de la qualité bien entendu.

 

Quels sont les éléments à prendre en compte avant le début des travaux ?

À tous les matériaux, notamment d’isolation ou appareils de chauffage, correspondent un niveau de performance minimum exigé. Ainsi pour l’installation de « chaudières fonctionnant au bois ou autres biomasses », le niveau de puissance attendu est le suivant : Puissance (P) < 300kw. L’appareil doit également posséder le label Flamme verte. Pour des « murs en façade ou en pignon », le niveau attendu est le suivant : R ≥ 3,7 m².K/W.

À noter que le respect des niveaux de performance est essentiel. Il peut avoir une incidence sur l’obtention ou non d’aides aux travaux.

Autre point important, n’attendez pas la dernière minute pour faire appel à des professionnels qui effectueront les travaux. Le printemps et l’été constituent en effet les périodes durant lesquelles ils seront les plus sollicités. Quelques mois avant, demandez des devis, comparez et prenez rendez-vous sans tarder ! 

 

Quelles aides pour réduire le coût de vos travaux énergétiques ?

Avant d’entreprendre vos travaux, renseignez-vous sur les aides fiscales ou financières réservées aux particuliers souhaitant effectuer des travaux visant à réduire la facture énergétique de leur habitation.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (taux unique de 30 %), l’éco-prêt à taux zéro, la prime énergie Total Marketing France, la TVA à taux réduit, les aides de l’Anah et les aides des collectivités territoriales sont autant de dispositifs à connaître.

À noter que de nombreuses aides sont compatibles entre elles, comme le crédit d’impôt et l’éco-prêt à taux zéro. Cela représente potentiellement plus d’économies sur votre future facture.

En marge des importants travaux de rénovation énergétique à réaliser en été, n’oubliez pas l’entretien classique de vos installations juste avant l’arrivée de l’hiver. Désembouage du circuit de chauffage, entretien de votre chaudière, purge des radiateurs… Ne négligez pas ces petits travaux qui vous permettront de préserver les performances de vos installations.

 

Pour aller plus loin

 

Sur le même thème