Pour lutter contre la pollution atmosphérique, la région Île-de-France, par la voix de sa présidente Valérie Pécresse, a annoncé au mois d’avril 2016 lors de la conférence sur l’air la mise en place d’un fonds « air-bois » pour le mois de septembre. Cette mesure incitative a pour objectif de moderniser les équipements individuels de chauffage au bois.

Commandez des pellets

Une prime d’environ 1 000 euros pour aider les ménages

En partenariat avec l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), la région Île-de-France lance ce mois-ci un fonds « air-bois » doté de deux millions d’euros pour inciter les quelque 42 000 ménages franciliens utilisant le bois comme énergie principale à réaliser des travaux de modernisation de leur installation de chauffage au bois. Ainsi, pour bénéficier de cette aide financière d’environ 1 000 euros, les ménages devront remplacer leur cheminée à foyer ouvert, leur vieux poêle ou leur appareil de chauffage ancien installés avant l’entrée en vigueur du label Flamme Verte en 2002. Cependant, le nouvel équipement de chauffage au bois domestique devra avoir le label Flamme Verte classe « 7 étoiles », répondant aux exigences de performance énergétique et environnementale en vigueur.

Une prime cumulable avec les autres aides financières

De plus, cette prime du fonds « air-bois » de la région Île-de-France s’additionne aux autres aides déjà existantes comme le CITE (Crédit d’impôt pour la transition énergétique), l’éco-prêt à taux zéro et les aides de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Avec cette démarche d’incitation financière, la région a pour objectif affiché de lutter contre la pollution de l’air grâce au remplacement des vieilles installations de chauffage au bois. En effet, selon Airparif en charge d’observer la qualité de l’air francilien, le chauffage au bois résidentiel représente près de la moitié des émissions de particules fines dans l’air de la région. D’ailleurs, chaque année, cette pollution est responsable d’environ 42 000 décès prématurés en France.

Des fonds similaires déjà expérimentés en France

L’initiative de la région Île-de-France s’appuie sur les retours positifs d’expérience de fonds « air-bois » lancés en 2013 dans la vallée de l’Arve en Haute-Savoie et en 2015 sur une partie du territoire de l’Isère (l’agglomération grenobloise et les communautés de communes du Grésivaudan et du Voironnais). Même si le taux de renouvellement des équipements de chauffage au bois en région francilienne n’est que d’environ 4 % actuellement, cette nouvelle aide destinée aux particuliers devrait les encourager à réaliser des travaux de rénovation. Ainsi, la région francilienne s’engage à son tour activement en faveur de la transition énergétique et de l’amélioration de la qualité de l’air.

 

Le saviez-vous ?

Le bois est la première source d’énergie renouvelable consommée en France.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème