Les poêles à granulés rassemblent de plus en plus de suffrages au sein des ménages et pour cause, ce combustible présente de nombreux avantages. Le bois est un combustible renouvelable, peu polluant, que l’on trouve en abondance sur le territoire français et qui fait partie des énergies de chauffage les moins chères du marché.

Cet équipement peut-il être installé dans les logements n’étant pas équipés d’une cheminée ? Profitez d'un pellet de qualité supérieure en demandant un devis à notre partenaire TOTAL Pellet Premier

Demander un devis

Les conduits de cheminée, une installation non systématique
Installation d’un poêle à pellets sans conduit de cheminée

L’installation d’un poêle à granulés est généralement effectuée au sein des logements possédant déjà un conduit de cheminée. Le fonctionnement d’un poêle à granulés nécessite en effet un système d’évacuation pour les fumées issues de la combustion.

On notera cependant que de nombreuses habitations ne sont pas équipées de cheminées, ce qui complique l’installation d’un poêle à granulés. Il s’agit notamment de logements construits avant le 1er septembre 2006, date d’entrée en vigueur de l’arrêté du 31 octobre 2005 relatif aux dispositions techniques pour le choix et le remplacement de l'énergie des maisons individuelles. Celui-ci rend obligatoire la construction d’un conduit d’évacuation des fumées dans les constructions neuves afin de donner la possibilité aux ménages qui le souhaitent d’opter pour le chauffage au poêle à bois ou à granulés sans avoir à réaliser des travaux coûteux.

Comment installer un poêle à granulés et contourner l’absence de conduit ?

Il est tout à fait possible d’envisager l’installation d’un poêle à granulés au sein d’une maison non équipée d’une cheminée. Il faut pour cela créer un conduit d’évacuation raccordé à l’extérieur.

Le raccordement se fait traditionnellement via la toiture et doit s’élever à au moins 40 centimètres au-dessus du faîtage. Si la ventilation de la pièce n’est pas suffisante pour alimenter l’air nécessaire à la combustion, une ouverture peut être créée pour alimenter la chambre de combustion. Les travaux d’adaptation peuvent s’avérer onéreux selon le nombre de pièces à traverser pour que le conduit atteigne le toit. En termes de conditions à respecter, c’est la norme NF DTU 24.1 qui fixe les règles. Diamètre du conduit, longueur, coudage, distance par rapport aux produits combustibles, modalités d’extraction de l’air et d’alimentation en air comburant : elle détaille toutes les conditions d’installation d’un conduit d’évacuation des fumées de combustion.

Une autre solution pour permettre l’installation d’un poêle à granulés consiste à installer un conduit assurant à la fois l’extraction des fumées et l’alimentation d’air pour le poêle. Il s’agit d’une configuration « ventouse », qui est uniquement possible si l’on prévoit l’installation d’un poêle étanche. Le conduit doit de préférence déboucher sur le toit.

Le respect des normes en vigueur est indispensable pour garantir le bon fonctionnement de l’appareil mais aussi et surtout par mesure de sécurité. Une ventilation mal pensée peut par exemple être à l’origine d’une intoxication. Pour mener à bien l’installation du poêle à granulés, il convient de faire appel aux services d’un professionnel compétant.

Bon à savoir

Même si votre habitation est équipée d’une cheminée, cela ne signifie pas qu’elle est forcément opérationnelle et prête à accueillir les fumées du poêle. Un tubage peut être nécessaire pour garantir son étanchéité, demandez donc conseil à un professionnel.

Quid des conduits reliés à une façade ?

Certains ménages font le choix de faire sortir le conduit d’évacuation des fumées par une façade de l’habitation. Cette alternative bien que pratique et moins coûteuse au premier abord peut tout de même engendrer quelques désagréments comme des tâches disgracieuses sur la façade. Dans un immeuble, cette sortie peut également gêner les voisins des étages supérieurs.

À noter que lorsqu’on réside dans un immeuble, il est indispensable de demander l’accord de la copropriété avant d’amorcer les travaux d’installation du conduit d’évacuation des fumées.

Pour aller plus loin :

Sur le même thème