La ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a annoncé ce jeudi 23 février le lancement d’une nouvelle prime économies d’énergie. Son but : financer les travaux de rénovation énergétique des ménages en situation de précarité. Zoom sur cette nouvelle mesure.

Calculez vos économies d’énergie

La prime économies d’énergie s’inscrit dans le cadre du dispositif des certificats d’économies d’énergie. Cette opération débutera le 1er mars prochain et s’achèvera le 31 mars 2018. Véritable coup de pouce, elle va permettre à certains foyers sous conditions de ressources de financer leurs travaux d’économies d’énergie. L’objectif à terme est d’accélérer la rénovation énergétique et de lutter contre la précarité énergétique, qui touche aujourd’hui près de 5 millions de ménages. Les primes seront versées par les signataires de la charte d’engagement, c’est-à-dire les vendeurs d’énergie, leurs partenaires et les collectivités territoriales.

Une prime économies d’énergie contre la précarité
  • Que prévoit la charte d’engagement ?

Les primes économies d’énergie s’élèveront à hauteur de :

  • 1 300 € pour le remplacement d’une chaudière individuelle par une chaudière neuve au bois classe 5 ;
  • 800 € pour le remplacement d’une chaudière individuelle par une chaudière à haute performance énergétique au gaz ou au fioul ;
  • 100 € pour l’installation d’un programmateur centralisé pour les radiateurs électriques ;
  • 50 € pour l’installation d’un émetteur électrique à régulation électronique à fonctions avancées.

Des primes aux montants variables (à partir de 1 €) sont également prévues pour l’isolation de combles et toitures pour les bâtiments les plus énergivores.

 

 

  • Qui peut en bénéficier ?

Les ménages souhaitant bénéficier de ce nouveau dispositif devront répondre à des conditions de ressources, les mêmes que celles conditionnant les aides de l’Anah (agence nationale de l’habitat). Une fois les conditions vérifiées, les ménages éligibles devront choisir le partenaire CEE signataire de la charte, accepter son offre et signer le devis pour les travaux.

 

Bon à savoir : les primes économies d’énergie sont cumulables avec le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique).

 

Pour aller plus loin

Sur le même thème