Choisir les bons matériaux pour isoler ses murs par l'extérieur

L’isolant et ses capacités thermiques mais aussi phoniques, tout comme sa résistance au feu ou à la vapeur d’eau, sont des éléments à prendre en compte pour choisir le matériau idéal pour isoler vos murs par l’extérieur. Voici quelques pistes pour vous guider entre les isolants minéraux, naturels et synthétiques.

 

Quel isolant choisir pour une solution thermique extérieure ?

Outre l’enduit ou le bardage qui donneront l’aspect désiré à votre maison, la principale question qui se pose lors des travaux d’isolation des murs par l’extérieur est le choix de l’isolant. Différents matériaux peuvent en effet être utilisés, présentant chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Certains se révéleront plus ou moins adaptés à votre habitation et vous permettront de réaliser encore plus d’économies :

  • Les panneaux ou rouleaux de laine de verre, laine de roche (des isolants minéraux), mais aussi de polystyrène extrudé (PSX) et le polyuréthane (PUR) sont généralement privilégiés pour l’isolation extérieure des murs ;
  • Pour une maison plus écologique, vous pouvez opter pour des matériaux naturels comme la fibre de bois, le chanvre ou le liège expansé ;
  • Il existe également ce que l’on appelle des enduits isolants, c'est-à-dire des billes de polystyrène mélangées à du mortier. Attention toutefois si vous envisagez cette solution, les performances énergétiques sont moindres et cette solution ne doit être utilisée que si vous avez déjà isolé vos murs par l’intérieur.

Comprendre les indicateurs

Dans tous les cas, l’isolant que vous allez choisir doit répondre à la réglementation, dont la plus importante est la résistance thermique. Indiquée sur l’emballage - ou les indications concernant l’isolant - par la lettre R, elle s’exprime en m².K/W. La résistance thermique dépend du matériau et de son épaisseur. Plus le chiffre est grand, plus l’isolation sera performante. Pour isoler des murs par l’extérieur, la règlementation impose de toute façon une résistance thermique allant de 2 à 2,3 m².K/W, selon la zone géographique. Toutefois, pour bénéficier d’aides financières comme l’éco-prêt à taux zéro ou le crédit d’impôt, elle devra atteindre respectivement 2,8 et 3,7 m².K/W a minima. D’autres éléments peuvent vous aider à choisir votre isolant : la résistance au feu, symbolisée par la lettre M avec des classes allant de M0 (incombustible) à M5 (très facilement inflammable), le coefficient de résistance à la vapeur d'eau symbolisé par la lettre grecque ɥ (mu), ou encore le bilan CO2 de l'Ademe.

Avant de choisir votre isolant, définissez vos besoins avec l’aide d’un professionnel

Le choix de l’isolant dépend de votre budget, des caractéristiques de vos murs, de vos besoins, en matière d’isolation phonique par exemple, et de l’environnement extérieur. Le recours à un professionnel est donc nécessaire. Notre formulaire de demande de devis vous permettra d’entrer en contact avec un artisan qualifié qui vous conseillera au mieux pour l’isolation de vos murs par l’extérieur.

Sachez tout de même que si vous habitez dans une région pluvieuse il vaudra mieux privilégier des matériaux comme le polystyrène, le polyuréthane ou le verre cellulaire qui résistent parfaitement à l’humidité. Côté prix, les laines de verre et de roche sont les plus économiques (de 3 à 10 €/m2 selon l’épaisseur des panneaux), suivies de la fibre de bois, du chanvre et du liège (environ 15 €/m2) et des isolants synthétiques (environ 20 €/m2).

En savoir plus - Attention à la certification

Dans tous les cas, pour une isolation des murs par l’extérieur de qualité et pour pouvoir prétendre aux aides financièresl’isolant que vous allez choisir avec votre artisan doit être certifié par un organisme indépendant, l’ACERMI. Vous pouvez également vous intéresser à des matériaux portant les labels NF Environnement et Ecolabel européen et aussi vérifier que l’isolant a fait l’objet, de la part de son fabricant, d’une déclaration environnementale et sanitaire, indiquée par le sigle FDES.

Découvrez les autres solutions d'isolation et de ventilation

Vous souhaitez commenter cet article ?
Créez un compte et commentez cet article
Olivier L. (347)
Vous signalez qu'une demande de prime énergie est subordonnée à l'inscription préalable. Comment réaliser cette démarche?