Les systèmes de chauffage et de climatisation fonctionnant à l’énergie renouvelable devraient jouer un rôle majeur en 2030. Focus sur les prévisions formulées par l’Irena, l’agence internationale de l’EnR qui envisagent l’avenir énergétique du monde d’ici 15, 55 voire 85 ans.

Des systèmes de chauffage plus efficaces

Systèmes de chauffage : progression des énergies renouvelables d’ici 15 ans

D’ici 2030, la consommation d’énergie dans le secteur des bâtiments connaîtra une croissance plus lente que pendant la période 1990-2010, à l’échelle mondiale. La raison : une efficacité énergétique qui ne cesse de s’améliorer grâce aux systèmes chauffage et de climatisation. Selon l’Irena, l’agence internationale du syndicat des énergies renouvelables, si la tendance actuelle se poursuit, la consommation atteindra 147 exajoules dans 15 ans, dont 22 exajoules pour le chauffage urbain et la cogénération. La biomasse représentera une part de marché stable, à 5%, tandis que le solaire thermique et la géothermie vont progresser de 4%.

La part des énergies renouvelables dans le mix énergétique mondial des bâtiments pourrait ainsi doubler d’ici 2030 ; en solaire thermique, les spécialistes tablent sur une puissance installée 7 fois plus importante que celle de 2012, à hauteur de 1 900GWth environ.

Énergies renouvelables : un marché prometteur

La pompe à chaleur devrait obtenir un marché potentiel « considérable », qui pourrait compter 40 millions d’unités installées à l’horizon 2030. Les parts de marché de la climatisation et du chauffage dans la consommation énergétique mondiale pourraient s’équilibrer d’ici 2070 ; l’étude va même jusqu’à avancer qu’en 2100, le monde pourrait consommer 60% plus d’énergie pour la climatisation que pour se chauffer.

En 2030, toujours selon l’étude de l’Irena, la climatisation pourrait englober 10% de la consommation totale d’électricité du secteur des bâtiments ; la production de chauffage augmenterait quant à elle de 50% entre 2010 et 2030. En Chine, au Canada ou encore en Ukraine, selon les prévisions, la consommation de chaleur émise par un système de chauffage urbain pourrait doubler pendant cette même période. Concernant la production de chaleur en cogénération, une augmentation de 29% d’ici 15 ans est présagée. Concrètement, la chaleur produite grâce à une énergie renouvelable pourrait représenter 59% du marché du chauffage en 2030 en Allemagne et 30% en Chine, en majeure partie grâce à la biomasse.

Pour aller plus loin :

Être mis en relation avec un artisan sélectionné par Total

Sur le même thème