On connaissait déjà le vitrage destiné à améliorer ou limiter la luminosité d’une pièce, à isoler du bruit, de la chaleur ou du froid. Une nouvelle fonction vient s’ajouter à toutes ces vertus avec le vitrage chauffant, utilisé pour diffuser de la chaleur dans le foyer. Comment fonctionne ce nouveau système de chauffage ? Est-il efficace, et quel est son coût d’installation ?

Le vitrage chauffant : principe et fonctionnement

Le vitrage joue un rôle essentiel dans un logement. Correctement choisi et installé, il offre un rempart efficace contre la chaleur en été, le froid et les courants d’air en hiver, mais aussi contre les nuisances sonores. Désormais, une nouvelle propriété vient enrichir ces nombreux atouts : la fonction de système de chauffage.

Un concept innovant et invisible

Le vitrage chauffant, système de chauffage de demain ?

Le vitrage chauffant fait figure de solution nouvelle génération, invisible et directement intégrée au verre des fenêtres. En pratique, une couche d’oxyde métallique microscopique est apposée sur la paroi interne de la vitre intérieure. Un courant basse tension est ensuite appliqué, afin que le revêtement agisse comme une résistance émettant de la chaleur. Pour diffuser la chaleur à l’intérieur de la pièce et éviter toute déperdition d’énergie, la vitre extérieure est recouverte d’une couche faiblement émissive.

Caractéristiques techniques

Le dispositif se présente sous la forme d’un double vitrage doté d’une puissance de 250W/m2, pouvant atteindre 310W/m2 pour du triple vitrage. Conçu pour s’adapter à toutes les menuiseries (aluminium, acier, bois, PVC, châssis fixes ou ouvrant), ce type de vitrage offre une source de chaleur homogène diffusée par rayonnement, supprime l’effet de paroi froide et empêche les mouvements de convection d’air rencontrés avec les systèmes de chauffage traditionnels. Autre point positif : ce système n’assèche pas l’air et permet également de supprimer la buée et la condensation sur les vitres.

Un système de chauffage aux multiples atouts

Intelligent, piloté à distance, assurant le chauffage mais aussi une protection contre les infractions, le vitrage chauffant recèle de nombreux avantages.

Chauffant et sécurisant

Ce système nouvelle génération est piloté par un thermostat d’ambiance : le vitrage devient ainsi « intelligent » et régule la température en fonction de paramètres préenregistrés, grâce à des sondes de températures intégrées. Pour empêcher toute brûlure, la vitre intérieure ne peut dépasser la température de 40/45°C.

Réalisées en verre trempé 5 fois plus solide qu’un verre classique, ces vitres chauffantes peuvent être doublées d’un verre feuilleté pour constituer une barrière supplémentaire aux infractions. Pour compléter cette sécurité, un système d’alarme peut même être intégré au vitrage, afin de lancer une alerte en cas de bris de glace par exemple.

Un système encore confidentiel ?

Ne nécessitant aucun entretien particulier, ce système de chauffage est garanti dix ans. Son installation nécessite toutefois un câblage d’alimentation semblable à celui d’un store électrique. Disponible à la vente depuis fin 2013, ce système est pour l’heure réservé à un réseau de professionnels installateurs, spécialement formés sur ce produit, pour que celui-ci soit correctement installé et paramétré. Autre bémol de taille : le prix de l’installation, qui atteint 800 à 1 000€ par m2 chez un menuisier installateur, et qui peut rapidement atteindre 15 000€ pour le vitrage et ses équipements électriques, sans les châssis.

Les économies réelles offertes par le vitrage chauffant

En pratique, la pose d’un vitrage chauffant permet de réduire la consigne de chauffe de 2 à 3°C, offrant une économie de 14 à 21% sur la consommation énergétique du logement. Cette économie peut atteindre 30% si le système est équipé d’un programmateur ou de capteurs détectant l’ouverture de la fenêtre, pour optimiser le temps de chauffage. Dans une maison bien isolée, conforme à la RT2012, une paroi vitrée de 5 m2 suffirait à chauffer une pièce de 20 m2 environ.

Considéré comme un produit de luxe qui a déjà séduit l’aéroport international de Dubaï et certains hôtels de luxe, le concept est amené à se démocratiser dans les années à venir, entraînant un coût plus raisonnable. Les vitrages chauffants seraient alors destinés aux cafés, hôtels, restaurants, brasseries et commerces, mais aussi au marché résidentiel pour améliorer le confort des vérandas et des loggias. Ils s’adapteraient également aux contraintes des bâtiments humides comme les piscines, les spas ou encore les salles de sport.

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème