Il est nécessaire de suivre des normes environnementales précises pour réaliser des travaux de construction et obtenir ainsi une maison passive et efficace. De ce fait, une éco-habitation demande que les différents acteurs du projet de construction à savoir les architectes, maître d’ouvrage et fabricants de matériaux collaborent tous ensemble.

L’efficacité au cœur de l’éco-construction

La construction durable : design et conception pour un éco-habitat efficace

Encouragé par le gouvernement qui envisage d’atteindre la division par quatre du bilan carbone des bâtiments d’ici 2050, les professionnels du bâtiment multiplient leurs efforts dans le domaine de l’éco-construction.

L’objectif des architectes et designers pour la conception d’une maison passive est de satisfaire les besoins en confort, et en même temps, respecter l’environnement. Selon le vice-président de l’Institut pour la Conception Environnementale du Bâti (ICEB), Michel Le Sommer, l’usage prédomine sur l’aspect. Ainsi, dans le but de proposer des constructions répondant aux normes écologiques en vigueur, l’architecte et le designer en charge du projet se doivent d’œuvrer ensemble de l’étude de l’emplacement, en passant par la conception des plans et le choix des matériaux à utiliser. De ce fait, il est possible de tirer le maximum de performances lors de l’utilisation de matériaux naturels, ou encore de définir le volume des aérations, le tout pour éviter la déperdition d’énergie. Toujours dans ce souci d’efficacité et d’économie, il est possible d’optimiser le système de récupération de l’eau et de limiter la consommation d’eau.

De ce fait, la communication et les échanges d’idées pour construire une maison écologique de qualité sont importants entre les différents acteurs du projet. En effet, il est possible que certains ne connaissent pas l’efficacité et les avantages économiques de certains matériaux par rapport à d’autres. Par exemple, dans le cas où il est bien utilisé, le bois est un matériau qui peut être plus performant que le métal ou le béton.

Le biomimétisme pour innover dans le bâtiment

Le courant biomimétique qui consiste à s’inspirer des aspects et des ingéniosités présents dans la nature pour innover est un mode de pensée qui devient de plus en plus populaire auprès des designers et architectes. Comme en Allemagne, où l'Agence d’architecture autrichienne Spitterwer a conçu et livré récemment un bâtiment, dont les parois comportent des algues. Ce concept permet à ce bâtiment de disposer d’une certaine autonomie énergétique, car en plus de l’énergie solaire, il est possible par la photosynthèse de récupérer l’énergie thermique provenant des algues. En outre, quand les algues arrivent en fin de cycle, il est possible de les récupérer pour produire du biogaz.

Sur le même thème