Élément indissociable d’une maison saine, la ventilation permet de réguler efficacement la qualité de l’air intérieur dans l’habitation. Elle a notamment pour rôle de favoriser le renouvellement de l’air contenu dans le logement en lui permettant de circuler librement. Selon la situation et la configuration du logement, des systèmes de ventilation particuliers peuvent être conseillés, étant donné la différence de ces dispositifs en matière de puissance, de coût et de performance énergétique.                               

L’importance d’une bonne ventilation

En théorie, un système de ventilation agit en faisant entrer l’air dans les pièces de vie tout en l’extrayant dans les pièces à forte humidité. Cette double opération permet donc un renouvellement continu de l’air, de diminuer l’humidité dans la maison et donc de faire des économies de chauffage, l’air étant plus facile à chauffer.

Choisir la bonne ventilation pour sa maison

Qu’il s’agisse d’une nouvelle construction ou de travaux d’isolation dans une maison préexistante, la mise en place d’un système de ventilation adapté permet d’optimiser la circulation de l’air tout en éliminant les effets néfastes de l’humidité. Une bonne ventilation est donc recommandée dans le cas d’une rénovation de logement puisqu’elle seule permet d’évacuer l’air pollué vers l’extérieur.

Parmi les conséquences d’un mauvais système de ventilation, on peut citer :

  • La persistance de l’humidité dans l’air ;
  • La condensation : le dépôt d’humidité sur les objets (vitres, murs, mobilier, etc.) ;
  • Les moisissures et champignons ;
  • Les effets négatifs sur la santé avec le développement de micro-organismes, les allergies et maladies chroniques.

Les différentes techniques de ventilation

Il existe différents types de systèmes de ventilation, et le choix d’une technique particulière doit dépendre de la configuration du logement, du budget et de la performance énergétique recherchée.

La ventilation mécanique contrôlée simple flux

Système de ventilation le plus répandu, la VMC permet de renouveler l’air au sein d’une ou plusieurs pièces constamment humides, telles que la cuisine, les toilettes ou la salle de bain. Composée d’un extracteur d’air, elle aspire l’air contenu dans les pièces à travers des gaines d’extraction, suivant une puissance d’aspiration réglable. Cette aspiration crée une dépression de l’air, qui forcera l’air extérieur à entrer dans les pièces via les aérations des fenêtres.

Choisir la bonne ventilation pour sa maison

La ventilation mécanique contrôlée double flux

La VMC double flux reprend le principe de la VMC simple flux, mais forme un circuit dans l’ensemble de la maison, en intégrant une fonction de filtration d’air. En pratique, elle fonctionne en récupérant l’air pollué des pièces humides, pour le rejeter dans les pièces « sèches » après avoir été filtré et chauffé ou refroidi suivant les besoins. Cette double fonctionnalité permet de réduire la consommation énergétique du chauffage.

La ventilation positive hygrorégulée (VPH)

Plus économique mais plus coûteuse à l’installation, la VPH fonctionne différemment des VMC, sur le principe de la surpression : de l’air est insufflé à l’intérieur de la maison depuis plusieurs points d’insufflation. Cette surpression va permettre de chasser l’air vicié par les bouches d’aération. L’air insufflé par la ventilation positive hygrorégulée est filtré des pollutions extérieures, chauffé, et hygrorégulé (déshumidifié en fonction du taux d’humidité ambiant).

Choisir la bonne ventilation pour sa maison

Sur le même thème