Le chauffage est un poste de dépense important pour le budget des ménages français. Le prix des énergies variant d’un type d’énergie à un autre, il est important de veiller au prix de chacun pour faire le bon choix. Quelle est l’énergie la moins chère en 2017 ? Comment faire des économies et optimiser sa facture énergétique ?

Prix des énergies 2017

Prix des énergies 2017 : comparatif

Les principales énergies de chauffage utilisées en France sont l’électricité, les granulés de bois, le fioul domestique, le gaz naturel/propane et la géothermie. Voici un tableau récapitulatif des prix des énergies observés au 1er janvier 2017 et exprimés en centimes d’euros TTC par kWh.*

Énergie Prix moyen (cts/kWh)
Bois déchiqueté 3,7
Bois bûches 4,3
Granulés de bois en vrac 7,1
Granulés de bois en sac 7,5
Pompe à chaleur géothermique 7,1
Gaz naturel 8,2
Fioul domestique 8,9
Pétrole pour poêles 14,6
Électricité 15
Gaz propane 18,2

Pour se chauffer au meilleur prix, on remarque que l’énergie la moins chère est le bois, et en particulier le bois non transformé. Les énergies gaz propane et électricité sont quant à elles les plus onéreuses actuellement.

 

Le prix de l’énergie, un critère parmi d’autres

Choisir son énergie de chauffage revient à prendre en compte le prix de l’énergie au kilowatt/heure mais aussi le coût de l’abonnement au fournisseur. D’autres données sont à intégrer dans vos calculs comme :

  • Le rendement de votre appareil de chauffage ;
  • Les frais d’entretien et de maintenance (spontanés ou annuels) ;
  • Le confort de l’utilisation (nuisance sonore, réglages automatiques, odeurs éventuelles) ;
  • L’impact sur l’environnement (énergie renouvelable ou non, production de déchets…).

Certaines énergies comme le bois ou l’énergie solaire, peu coûteuses, nécessitent des installations demandant un certain budget. Pour aider les ménages français à se tourner vers ce type de chauffage fonctionnant à l’aide d’une énergie renouvelable, de nombreuses aides existent pour alléger les dépenses. Prime énergie, crédit d’impôt, prêt à taux zéro, TVA à 5,5 %, aides nationales ou locales : des solutions existent pour vos travaux.

De plus, certaines installations fonctionnant à l’aide d’énergies réputées chères comme le fioul ont un rendement très intéressant, comme les chaudières à condensation au fioul.

Avant de faire votre choix, n’hésitez pas à comparer le prix de chaque énergie de chauffage, mais aussi de chaque installation, de l’entretien nécessaire et de la rentabilité sur le long terme.

 

 

* Source : http://www.ajena.org/sites/default/files/Ajena%20argus%20janvier%202017.pdf

 

Pour aller plus loin :

 

Sur le même thème