Selon les chiffres de l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE), la France était le premier exportateur mondial d’électricité en 2013. En 2014, la production française était excédentaire de 75,3 TWh. Toutefois, la France importe chaque année de l’électricité produite par ses voisins. Pour quelles raisons la France a-t-elle besoin d’acheter de l’électricité à l’étranger alors que sa production est excédentaire ?

Jusqu’à 100€ d’économie sur vos factures

Pour répondre à des incidents ponctuels
Pourquoi la France importe-t-elle de l’électricité ?

Même si la production annuelle électrique française est supérieure aux besoins nationaux, certaines situations obligent la France à importer de l’électricité :

  • un arrêt d’un réacteur nucléaire pour des travaux de maintenance ;
  • une baisse de la production d’hydroélectricité à cause d’une sécheresse ou d’un manque de précipitations : cette énergie représente 12 % de la production électrique ;
  • une panne d’un des groupes de production ;
  • une augmentation saisonnière de la demande. Durant l’hiver, la consommation électrique des particuliers connaît des pics, notamment à cause du chauffage électrique. Les utilisateurs de ce mode de chauffage consomment près de quatre fois plus d’électricité en hiver que l’été.

électricité

Pour profiter d’un prix attractif

Comme toute marchandise, l’électricité connaît des variations de coût sur le marché. Grâce aux interconnexions entre les réseaux électriques français et frontaliers, la France peut donc importer de l’électricité quand celle produite par ses voisins est moins chère que celle produite par les centrales françaises. Ainsi, lors des heures de pointe, comme le soir en hiver, il est plus rentable d’importer de l’électricité que d’augmenter la production nationale. Cette solution permet aux ménages français de bénéficier d’un prix de l’électricité en moyenne 35% moins cher que les ménages des autres pays de la zone euro.

Principaux pays fournisseurs en électricité

RTE (Réseau de transport d’électricité) est l’acteur français de la gestion de l’offre et de la demande en électricité. Il joue un rôle essentiel dans la construction d’un marché européen de cette énergie. En effet, en 2014, la France a importé 27,3 TWh d’électricité. D’ailleurs, avec 13,2 TWh, l’Allemagne est le principal fournisseur en énergie électrique devant la Suisse (9,1 TWh), l’Espagne (2,9 TWh), le Royaume-Uni (0,8 TWh), la Belgique (0,8 TWh) et l’Italie (0,5 TWh). La même année, elle a exporté 92,4 TWh d’électricité à ses voisins. Ce couplage des marchés permet donc d’optimiser les ressources produites et les besoins électriques à une échelle supranationale.

Le saviez-vous ?

75% de l’électricité française est produite par les centrales nucléaires. 15% provient des énergies renouvelables, dont 90% d’énergies non fossiles et non émettrices de CO2. Enfin, 10% représente l’énergie thermique (charbon, gaz, fioul) émettrice de CO2.

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème