Selon une note de la Commission de régulation de l’énergie (CRE), les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie, anciennement connu sous le nom de GDF-Suez, ont diminué depuis le 1er février. Cette baisse se chiffre à environ 1,86 % en moyenne par rapport au barème en vigueur durant le mois de janvier 2016. Le point sur cette évolution et ses répercussions.

L’énergie tout compris, en partenariat avec JeChange.fr vous propose un outil de comparaison des fournisseurs de gaz et d’électricité. Comparez les meilleurs prix du marché, et obtenez un devis personnalisé des offres les moins chères en cliquant ci-dessous.

Jusqu’à 100€ d’économie sur votre facture

La baisse de 1,86 % des tarifs réglementés du gaz concerne environ 6,4 millions de Français. Cette diminution de près de 2 %, qui est une moyenne, se répercutera de différentes manières

sur les ménages, et dépendra notamment de l’offre tarifaire souscrite. En pratique, la baisse se chiffrera à :

Les tarifs réglementés du gaz en baisse

 
  • 1,9 % pour les ménages se chauffant au gaz ;
  • 0,6 % pour les ménages utilisant le gaz pour la cuisson ;
  • 1,2 % pour les ménages utilisant le gaz à la fois pour le chauffage et la cuisson.

Selon la Commission de régulation de l’énergie, il s’agit de la cinquième baisse consécutive des tarifs réglementés du gaz. L’organisme indique également que 

depuis le 1er janvier 2015, lesdits tarifs o

nt accusé une baisse cumulée de 12,6 %. 

À noter que les personnes ayant souscrit une offre à tarif fixe, tout comme celles qui ont souscrit une offre de marché à prix libre, ne sont pas concernées par la baisse des tarifs réglementés du gaz.

Le saviez-vous ?

Pour rappel, les tarifs réglementés pour le gaz (ou l’électricité) sont des prix dont l’augmentation est encadrée par l’État. Ces prix font l’objet d’une révision plusieurs fois par an, dans le but de minimiser les variations d’un mois à l’autre.

Pour aller plus loin : 

 

Sur le même thème