Selon la dernière enquête réalisée en septembre 2016 par PAC & Clim’Info, le nombre de pompes à chaleur mises sur le marché français entre janvier et août 2016 a augmenté par rapport à la même période en 2015. Qu’est-ce qui justifie un tel succès ?

Demander un devis gratuit

La pompe à chaleur air-air : un succès incontestable
pompe_a_chaleur

L’attrait pour les pompes à chaleur (PAC) se confirme année après année, en particulier pour les unités PAC air-air. Entre 2015 et 2016, le nombre d’installations a augmenté de 25 %. Cette croissance à deux chiffres est la plus importante enregistrée depuis 2007, en particulier avec la progression des installations dans les logements. Cette mutation a été possible grâce à la mise en vente de modèles à faibles puissances plus adaptés au secteur du résidentiel.

Un marché de la pompe à chaleur concurrentiel

Ce plébiscite de la PAC air-air se fait au détriment des autres solutions de PAC. En effet, les PAC air-eau connaissent une évolution limitée : après une hausse de 7 % en 2015, le marché a augmenté seulement de 3 % en 2016. De même, le marché des pompes à chaleur géothermiques affiche un recul des ventes sur les années 2015 et 2016 avec, respectivement, moins 15 % et moins 22 %. Les consommateurs privilégient les solutions qui s’adaptent le mieux à leurs besoins.

Une solution de chauffage pour le neuf et l’ancien

Grâce aux solutions réversibles, de plus en plus de consommateurs décident d’installer des PAC pour allier chauffage l’hiver et climatisation l’été. Dans les logements neufs, ces modèles progressent rapidement : la canicule de juillet 2015 a contribué à la vente de près de 400 000 exemplaires durant cette année-là. Pour les logements bien isolés, cet équipement répond aux besoins de chauffage tout en limitant la consommation énergétique. Dans le cas de projets de rénovation, le bilan est plus mitigé. En effet, les logements anciens, souvent moins bien isolés, nécessitent l’installation d’une pompe à chaleur de grande puissance pour avoir la sensation de chaleur que dans un logement neuf. Les coûts d’installation sont de fait plus élevés. Ainsi, si vous décidez d’installer une PAC, rien ne remplace une bonne isolation pour être satisfait par ce type de système.

Mieux comparer les PAC grâce à un nouvel étiquetage

Depuis le 26 septembre 2015, les directives européennes sur l’écoconception et l’étiquetage énergétique des équipements de chauffage et d’eau chaude sanitaire sont entrées en vigueur :

  • La directive écoconception permet d’identifier efficacement les produits qui respectent l’environnement ;
  • L’étiquetage énergétique classe les produits selon leur performance comme cela existait déjà pour les appareils électroménagers.

Grâce à ces nouvelles réglementations, le consommateur dispose d’une grille de lecture standardisée pour choisir la PAC adaptée à ses besoins.

 

Le saviez-vous ?

Si vous décidez d’investir dans une PAC, vous pouvez bénéficier d’aides pour financer votre projet : prime énergie, éco-prêt à taux zéro, crédit d’impôt pour la transition énergétique…

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème