Bonne nouvelle pour le climat : l’accord de Paris conclu en décembre 2015 entrera en vigueur le 4 novembre 2016, quelques jours avant le début de la COP 22. Le point, avec L’énergie tout compris. 

Calculez vos économies d’énergie

Les ratifications de l’accord de Paris : rappel

Il aura finalement fallu moins d’un an pour que l’accord de Paris soit validé. Pour entrer en vigueur, le texte devait être ratifié par 55 pays représentant au moins 55 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Un processus de ratification qui s’est finalement avéré plus rapide que prévu, grâce à la mobilisation historique des pays signataires :

  • Avril 2016 : l’accord de Paris est signé par 175 pays. Parmi eux, 15 pays, principalement des petits États insulaires, l’ont ratifié. Ils représentaient alors 0,2 % des émissions totales.
  • 15 juin 2016 : la France est le deuxième pays de l’UE après la Norvège à déposer ses instruments de ratification. On compte alors 18 pays ayant ratifié le texte.
  • 3 septembre 2016 : la Chine et les États-Unis, les deux plus gros pollueurs (38 % des émissions mondiales), ratifient à leur tour le texte sur le climat. 
  • 2 octobre 2016 : l’Inde, le troisième émetteur mondial de gaz à effet de serre, rejoint ces prédécesseurs. Les émissions des pays ayant ratifié l’accord représentaient alors 51,89 % du total mondial.
  •  5 octobre 2016 : 10 nouveaux pays ont déposé leur outil de ratification auprès du secrétariat de l’ONU, portant à 59,12 % le taux d’émissions mondiales couvertes par 73 pays.

Une entrée en vigueur prévue pour la COP 22

L’entrée en vigueur de l’Accord de Paris est prévue pour le 4 novembre 2016, quelques jours avant la COP 22 qui aura lieu à Marrakech (Maroc) et qui débutera le 7 novembre. L’occasion pour les pays signataires d’entamer les négociations sur les modalités d’application. À ce titre, Ségolène Royal, la ministre de l’Environnement et présidente de la COP 21, compte proposer un ordre du jour qu’elle décrit comme étant « ambitieux et précis ». L’une des principales priorités : « faire aboutir la question des financements pour assurer la réussite de la COP africaine ». Elle a également annoncé son intention d’augmenter les fonds de financements pour le climat, les portant de 3 à 5 milliards d’euros par an d’ici 2020.

Le saviez-vous ?

Après l’Inde et l’Union européenne, le Canada a à son tour ratifié l’Accord de Paris le 5 octobre 2016. Il affiche ainsi sa résolution ferme de faire face au réchauffement climatique, notamment par l’instauration d’une taxe carbone dès 2018. On estime que d’autres pays devraient rapidement emprunter le même chemin, notamment la Pologne, le Danemark, la Slovénie et la Suède qui ont exprimé leur intention de ratifier le texte d’ici fin octobre.

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème