2015 était l’année de l’entrée en vigueur de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Dans son dernier rapport publié en avril 2016, le Réseau de transport d’électricité (RTE) souligne l’engagement de la région Pays de la Loire en faveur des énergies vertes, en particulier éolienne et solaire.

Calculez vos économies d’énergie

Éolien et solaire : un quart du parc régional de production électrique

En Pays de la Loire, les installations de production électrique issue des énergies renouvelables (EnR) représentent près de 25 % du parc régional. Sur les 4 378 MW (mégawatts) produits en 2015, 1 081 provenaient des EnR dont :

  • 632 MW pour l’énergie éolienne ;
  • 379 MW pour l’énergie solaire ;
  • 62 MW pour les bioénergies ;
  • 8 MW pour l’énergie hydraulique.

Une croissance des parcs éoliens et solaires en 2015

Le parc régional des installations de production d’électricité EnR a augmenté de 8 % en 2015, contre 4,9 % au niveau national. Il se compose de deux principales énergies vertes :

  • L’énergie éolienne qui a progressé de 9 % ;
  • L’énergie solaire qui a augmenté de 8 %.

Le succès de ces énergies vertes s’explique par des conditions climatiques favorables en Pays de la Loire. Par exemple, le rivage atlantique, balayé par des vents réguliers, devient une « terre » d’accueil pour l’installation d’éoliennes. D’ailleurs, en 2020 et en 2022, deux nouveaux parcs éoliens offshore vont être mis en service au large de Saint-Nazaire et de l’île d’Yeu.

Plus d’un tiers de la production régionale issue des énergies vertes

Alors qu’il y a une dizaine d’années, la part des énergies renouvelables dans la production électrique en Pays de la Loire était inexistante, elle représente aujourd’hui environ 35 % de la production régionale. Parmi les quatre sources d’énergie verte, seules l’énergie éolienne et l’énergie solaire connaissent une hausse en 2015, soit :

  • 15 % pour l’énergie solaire ;
  • 14 % pour l’énergie éolienne.

De plus, ces deux énergies renouvelables se complètent pour répondre aux besoins en électricité des consommateurs ligériens. En effet, le maximum de la production éolienne se situe durant les mois d’automne et d’hiver alors que la production solaire atteint son maximum lors des mois de printemps et d’été.

Financer le développement des EnR

Sur 1,4 milliard d’euros investis en 2015 en France, Réseau de transport d’électricité a consacré 76 millions d’euros pour des projets en Pays de la Loire. L’objectif actuel est d’accompagner l’évolution du système électrique et de construire des nouvelles unités de production utilisant les énergies vertes, comme pour le raccordement du parc éolien marin de Saint-Nazaire. RTE annonce déjà un investissement de 45 millions d’euros en 2016. D’ailleurs, pour 2050, la part des énergies renouvelables dans la production électrique régionale devrait atteindre 55 % selon les objectifs annoncés dans le SRCAE des Pays de la Loire publié en 2014.

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème