Avec l’isolation par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur, l’isolation répartie est l’une des trois méthodes principales pour rendre un logement plus performant énergétiquement. L’énergie tout compris vous explique en quoi consiste cette solution et quels sont ses avantages.

Le principe de l’isolation répartie

Contrairement aux deux autres méthodes d’isolation, l’isolation répartie doit être mise en place dès la construction : elle est donc uniquement adaptée aux constructions neuves ou aux extensions, mais pas aux rénovations. Dans le cas d’une isolation répartie, aucun matériau isolant ne vient s’ajouter aux parois déjà en place : les parois disposent elles-mêmes de propriétés isolantes. Les murs sont ainsi à la fois porteurs et thermiquement performants.

Isolation répartie : les détails techniques

Pour assurer de bonnes performances isolantes, les matériaux de construction qui interviennent dans le cadre d’une isolation répartie contiennent une forte quantité d’air.

Quel matériau choisir ?

Parmi les matériaux d’isolation les mieux adaptés, on retrouve ainsi :

  • Les briques alvéolées en terre cuite ;
  • Les blocs de béton cellulaire ;
  • Les blocs de pierre ponce ;
  • L’ossature en bois à condition qu’elle soit remplie à l’aide d’un seul matériau tel que le béton de chanvre branché ou les bottes de paille.

À savoir : il est également possible de placer une couche d’isolant entre deux matériaux porteurs. Cette technique, appelée mur sandwich, repose le plus souvent sur des blocs béton entre lesquels on insère un isolant.

Le prix d’une isolation répartie

Bien sûr, le coût total d’une isolation répartie dépend du matériau choisi. Ainsi, si vous optez pour des briques en terre cuite ou en pierre ponce, il vous faudra prévoir un budget de 40 à 50 € par m² environ. Si vous préférez vous tourner vers un bloc monomur en billes d’argile expansée, un budget de 80 € par m² est nécessaire. Le béton cellulaire est une solution moins coûteuse et qui a l’avantage d’offrir de bonnes performances phoniques : comptez entre 20 et 45 € par m² selon le modèle choisi.

Quels sont les avantages de l’isolation répartie ?

L’isolation répartie présente plusieurs atouts. D’une part, ce type d’isolation étant directement intégrée au gros œuvre, il est inutile de prévoir des travaux supplémentaires après la construction. Par ailleurs, en choisissant l’isolation répartie, vous limitez le risque de mauvaise étanchéité à l’air qui existe lorsqu’on ajoute un matériau isolant à une paroi : les performances isolantes sont ainsi assurées de manière plus sûre.

Le saviez-vous ?

Comparez les bilans en énergie grise de chaque matériau pour choisir une solution plus écologique.

Demander un devis

Pour aller plus loin :

Isolation thermique : les nouveaux supers isolants
Performance d’un isolant : qu’est-ce que la résistance thermique ?
Comment choisir son isolant ?

Sur le même thème