Bruits de talons sur le sol, déplacement de meubles, chute d’objets sont des bruits auxquels nous sommes soumis lorsque nous vivons dans des immeubles. S’isoler des nuisances sonores provenant des appartements voisins participe au confort acoustique du logement. Quelles sont les solutions à mettre en place pour assurer une isolation phonique efficace?

Calculez vos économies d’énergie

Nuisances sonores et perception des bruits d’impact
Isolation phonique : traiter les nuisances sonores

Provenant de sources diverses, les bruits d’impacts sont le plus souvent transmis au travers des planchers par la mise en vibration de la paroi. La transmission de cette énergie acoustique dépend de plusieurs paramètres :

  • le type de plancher ;
  • le revêtement du sol ;
  • les jonctions entre les différentes parois (plancher / plancher ou mur / plancher).

Si, dans les constructions récentes, le Code de la construction et de l'habitation impose des normes minimales d’isolation phonique et acoustique, les logements construits avant 1970 n’étaient soumis à aucune réglementation en la matière. De plus, malgré les normes, l’appréciation des nuisances sonores provenant des autres logements reste un critère subjectif et personnel. Dès lors, quelle que soit votre situation, les travaux d’isolation acoustique réduiront considérablement la quantité de bruits réfléchis dans les parois et amélioreront votre confort quotidien.

Les solutions d’isolation phoniques contre le bruit des chocs

Pour atténuer les nuisances sonores liées aux impacts, il faut réaliser des travaux d’isolation des planchers en prenant en compte les spécificités acoustiques du revêtement d’origine. Que le plancher soit lourd ou léger, le revêtement de sol choisi doit être souple et élastique, autrement dit résiliant :

  • les revêtements textiles comme les moquettes, les tapis aiguilletés en bandes ou en dalles, voire les tapis seulement décoratifs, offrent de très bonnes performances acoustiques ;
  • le parquet ou le carrelage doivent être posés sur une sous-couche résiliente car deux revêtements sont rigides ;
  • la dalle flottante qui est une dalle de béton coulé sur une couche isolante désolidarisée des murs.

En revanche, si vous subissez les bruits de vos voisins et que ceux-ci n’ont pas prévu de travaux d’isolation phonique, l’isolation type « boîte dans boîte » sera la solution à retenir pour réduire ces nuisances : c’est une structure totalement désolidarisée de la pièce qui la renferme. Un traitement intégral des parois garantit l’efficacité totale de l’isolation sonore. N’isoler qu’une seule paroi n’est pas suffisant car le son se diffuse dans l’ensemble des parois.

Outre le choix des matériaux et des solutions, une bonne isolation phonique dépend aussi de la qualité d’exécution des travaux. Pour tous vos projets, faites appel à un professionnel qui saura vous conseiller.

Le saviez-vous ?

En complément de travaux d’isolation, certaines habitudes permettent d’atténuer, voire de réduire l’intensité des chocs sur le sol :

  • ne pas se déplacer dans son logement avec des chaussures, en particulier à talons ;
  • poser des feutres ou des embouts en caoutchouc sous les pieds des chaises.

Calculez vos économies d’énergie

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème