Une étude commandée par la Fedene (Fédération des services énergie environnement) démontre qu’un investissement dans la maintenance et l’entretien des équipements techniques permet d’augmenter leur efficacité énergétique à court terme.

L’importance de l’entretien et de la rénovation dans l’efficacité énergétique

L’étude porte principalement sur la rénovation énergétique des logements à chauffage collectif. Concrètement, elle propose un plan d’actions de rénovation énergétique des logements collectifs, à réaliser dans un ordre donné, et ce dans le but d’atteindre un niveau BBC rénovation (80kWh (m2.an)) d’ici 2050. Les pistes de travail portaient sur trois types de logements collectifs d’une vingtaine d’habitations, trois zones géographiques, treize actions types et leurs combinaisons. L’analyse établit des orientations importantes sur les packages de rénovation les plus adaptés, avec un scénario en deux temps : un premier palier de performance pour 2025, et un second pour 2050. Les économies réalisées avec les améliorations apportées lors du premier palier permettent de financer la mise en place de la seconde étape.

Par ailleurs, il est démontré que les actions menées sur les équipements techniques présentent un meilleur retour sur investissement. Leur rentabilité est en moyenne trois fois supérieure aux travaux sur l’enveloppe et permettent une meilleure efficacité énergétique.

Enfin, en s’appuyant sur l’expertise des adhérents Fedene, l'étude a établi que sans pilotage ni rénovation énergétique des équipements techniques (à part l’entretien réglementaire), la consommation en énergie du bâtiment augmentait de 20% au bout de dix ans. Cette diminution des performances n’est pas irréversible et peut être annulée en veillant au rendement des brûleurs, à l’équilibrage des réseaux, ou encore à l’amélioration de la régulation terminale. Le pilotage et la maintenance apparaissent comme des dispositifs économiques et rapides à mettre en œuvre pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, selon Jean-Claude Boncorps, président de la Fedene.

 

Pour aller plus loin :