Chaque année, le mois de mai rime avec déclaration fiscale. C’est également l’occasion pour les Français de se pencher sur les différents avantages fiscaux mis à leur disposition, et notamment sur le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) créé en septembre 2014.  Quel est l’avis des Français sur ce dispositif ? Quelle utilisation en font-ils ? www.lenergietoutcompris.fr a mené l’enquête auprès d’un échantillon de 1000 personnes. 

UN DISPOSITIF CONNU ET APPRECIÉ…

L’enquête menée par www.lenergietoutcompris.fr auprès de 1 187 internautes a montré que 61% des sondés ont connaissance du Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique. Sur 100 sondés, ils sont 44 à déclarer vouloir initier des travaux et, par là même, bénéficier de ce « coup de pouce » de l’État. On note que le CITE est largement plébiscité, puisque 61% des sondés, bénéficiaires ou non, le jugent avantageux. Les bénéficiaires sont quant à eux 82% à penser que le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique est un dispositif fiscal avantageux. « Dès que les Français ont accès au CITE, le retour est largement positif. C’est une aide non négligeable qui leur permet par la suite de mieux maîtriser leurs dépenses énergétiques. Ils sont également 78% à considérer les démarches administratives simples, ce qui dénote avec l’idée commune d’un avantage fiscal lourd et complexe » souligne Stéphane Séguin, directeur de www.lenergietoutcompris.fr.

… MAIS POURTANT RAREMENT UTILISÉ

Seulement 23% des Français sondés ont profité des 30% de crédit d’impôt mis à leur disposition. Les retraités ont été particulièrement séduits puisque que sur 100 bénéficiaires, 47 sont des retraités. Ils sont suivis des cadres et chefs d’entreprises (15%) et des employés (14%). Sans surprise, ce sont les plus jeunes (18-25 ans) qui sont le moins au fait du CITE. Moins concernés par les travaux de rénovation énergétique, seulement 5% d’entre eux y ont déjà eu recours. Peu importe le profil des sondés, tous déplorent que le CITE ne s’applique pas aux frais de main d’œuvre (hors certains travaux d’isolation). Si le dispositif est bien connu de ses bénéficiaires, parmi les Français n’ayant jamais eu recours au CITE, notons que 50% d’entre eux n’en ont jamais entendu parler ! Un manque de communication autour du dispositif est donc à relever. 

L’ISOLATION THERMIQUE : TRAVAUX PRÉFÉRÉ DES FRANCAIS

Cette enquête a également été l’occasion de répertorier les travaux de rénovation énergétique privilégiés par les Français. L’isolation thermique reste le chantier favori : 49 % des sondés ayant réalisé des travaux ont opté pour une optimisation de l’isolation de leur foyer. Vient ensuite l’installation d’un nouveau système de chauffage (41% des sondés) puis enfin l’installation d’un système de production d’énergie renouvelable (10%). En moyenne, le budget attribué à ces travaux de rénovation énergétique est de 18 735€. Les retraités sont ceux qui y consacrent le plus de budget (22 200€ en moyenne) contrairement aux employés (9 800€ en moyenne). Rappelons que le Crédit d’impôt pour la Transition Energétique créé en septembre 2014 a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2016. L’avantage fiscal porte sur 30% de l’investissement hors main d’œuvre, et est plafonné à 8 000€ pour une personne seule et 16 000€ pour un couple marié ou pacsé (comptez 400€ supplémentaires par personne à charge).

CHIFFRES CLES SUR LE CITE

  • 30% de crédit d’impôt sur la somme engagée
  • Prolongé jusqu’au 31 décembre 2016
  • Plafond de 8 000€ pour une personne seule, 16 000€ pour un couple
  • 60% des sondés ont connaissance de ce dispositif
  • 23% seulement en ont déjà bénéficié
  • 60% considèrent ce dispositif avantageux
  • 78% le considèrent simple