Début 2018, la Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques, plus communément appelée TICPE, va augmenter. Comment va se répercuter cette hausse sur le quotidien des Français ? Le point avec L’énergie tout compris.

En savoir plus sur la hausse de la TICPE

Hausse de la TICPE : combien et quand ?

Impacts de la hausse de la TICPE en 2018

L’augmentation de la TICPE fait partie intégrante du Projet de loi de finances 2018 du gouvernement. Impôt indirect, la TICPE va ainsi augmenter chaque année de 2,6 centimes d’euros par litre de gazole et ce, jusqu’en 2021. Lorsque Bruno Le Maire, actuel ministre de l’Économie et des Finances, a dévoilé cette mesure fiscale, il a introduit son propos en soulignant que « Personne ne peut plus comprendre aujourd’hui que la fiscalité du diesel et de l’essence ne soit pas la même »1. Cette augmentation de la TICPE de 2,6 centimes d’euros doit ainsi pouvoir faire converger et aligner les tarifs du gazole et de l’essence.

De plus, la composante carbone (également appelée Contribution Climat Énergie) de la TICPE va également augmenter puisque son objectif a été revu à hauteur de 86 €/tCO2 en 2022. Les chiffres donnés initialement dans la loi de transition énergétique et dans la loi de finance révisée prévoyaient 56 €/tCO2 en 2020 et 100 €/tCO2 en 2030. En ayant établi une augmentation régulière chaque année, la composante carbone aurait dû être alors de 65 €/tCO2 en 2022, soit 21 € de moins.

En raison de ces hausses respectives, le gazole devrait ainsi augmenter au final de 7,6 c€/L et l’essence de 3,9 c€/L en 2018.2

Mobilité : rouler en voiture diesel va coûter plus cher

Cette hausse de la TICPE va donc avoir un coût sur le budget des ménages et ce, même si le coût du baril de pétrole évolue négativement. Si de base, choisir une voiture roulant au gazole était privilégié pour la plupart des personnes car le gazole était moins cher, il va ainsi en être tout autrement à partir du 1er janvier 2018. Le gouvernement veut ainsi pousser les conducteurs à choisir des véhicules plus propres et plus respectueux de l’environnement. Pour cela, il a également revu le dispositif de prime à la casse dans son Plan Climat et maintenu ses aides pour les véhicules électriques.

Chauffage : la facture de fioul sera plus élevée  

Les foyers se chauffant grâce à une chaudière au fioul vont également être impactés par l’évolution de la TICPE. En effet, le fioul étant un dérivé du pétrole, cette taxe a également une incidence sur le prix du fioul. Ainsi, se chauffer grâce à cette énergie demandera de prévoir un budget plus conséquent (environ 90 euros pour 2040 litres de fioul, consommation moyenne consatatée chez les clients Fioulmarket). Si dès 2018, les montants des factures de fioul seront plus importants, il restera toutefois la possibilité aux ménages de profiter d’un service œuvrant pour un fioul au meilleur prix. C’est ce que propose notamment notre partenaire fioulmarket.fr qui propose quotidiennement de suivre les prix du fioul pour commander au moment le plus opportun.

 

1 Entretien accordé aux Échos : https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/030550877615-budget-2018-ce-quil-faut-retenir-de-linterview-de-bruno-le-maire-aux-echos-2113555.php

 

2 Dossier de presse : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/sites/default/files/dossier%20de%20presse%20plf%202018_0.pdf

 

Pour aller plus loin : 

Sur le même thème