Avec la création au 1er janvier de l’Agence française pour la biodiversité (AFB), l’année 2017 marque un nouveau départ pour la lutte en faveur de l’environnement et la fin annoncée de nombreux objets en plastique dans notre quotidien. Zoom sur les nouvelles mesures écologiques annoncées cette année.

Gestes pour l'environnement : ces objets qui vont disparaître en 2017

Agir pour l’environnement

Les déchets plastiques polluent notre environnement. D’ailleurs, en janvier 2016, la fondation Ellen McArthur tirait la sonnette d’alarme en publiant son rapport sur les déchets plastiques abandonnés, en particulier dans les océans. En effet, chaque année, ce sont près de 32 % d’emballages plastiques qui sont jetés dans la nature. Ils peuvent y rester longtemps, en raison de leur durée de vie très longue. À titre d’exemple, un sac en plastique a un temps de dégradation estimé à 450 ans…

Promise par le président de la République lors de la conférence environnementale de 2012 pour la transition écologique, la préservation de la biodiversité a fait l’objet d’une loi adoptée en août 2016. Quarante ans après la loi relative à la protection de la nature, à l’origine de la plupart des articles du Code de l’environnement créé en 2000, la loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a été promulguée au Journal officiel. Outre la création de l’Agence française pour la diversité, cette loi permet de faire adopter aux Français un nouveau geste quotidien pour l’environnement à partir du 1er janvier 2020 avec l’interdiction à la vente du coton-tige en plastique, objet emblématique de la pollution des milieux aquatiques.

> À lire aussi : Agence pour la biodiversité : et si les Français participaient ?

Vers la fin du tout plastique ?

Au-delà de la disparition du coton-tige, d’autres objets en plastique vont disparaître de nos quotidiens cette année. Par exemple, depuis le 1er janvier 2017, il en est fini de la distribution des sacs plastiques aux caisses des supermarchés et autres magasins. De même, à partir du 1er janvier 2020, la vaisselle en plastique sera interdite à la commercialisation en France. Chaque année, 4 milliards de gobelets en plastique sont produits en France : 150 ans environ sont nécessaires pour que la nature dégrade un gobelet utilisé seulement quelques minutes. Ainsi, les citoyens français vont peu à peu adopter de nouveaux gestes au quotidien pour l’environnement et limiter leur empreinte écologique.

Choisir le biodégradable : un geste pour l’environnement

Pour pallier la disparition de tous ces objets dans notre quotidien, des solutions existent : les objets biodégradables. Les cotons-tiges en plastique laisseront la place à des bâtonnets biodégradables, aux oriculis ou aux sprays auditifs. Dans les magasins, les sacs en plastique sont déjà remplacés depuis plusieurs mois par des sacs en papier ou en mélange plastique-amidon. Pour vos pique-niques et soirées, si vous ne voulez pas laver votre vaisselle, vous pourrez adopter la vaisselle biodégradable et faire un geste pour l’environnement.

 

Pour aller plus loin :

Sur le même thème